Krishna décida donc de faire bâtir un fort extraordinaire, en un lieu où nul bipède, homme ou asura, ne puisse pénétrer. Là seraient gardés les membres de Sa famille, hors de danger, pendant qu'Il combattrait librement l'ennemi.Il semble donc que jadis Dvaraka faisait partie du royaume de Mathura, car le Srimad Bhagavatam nous apprend que le fort fut construit par Krsna en pleine mer. Des ruines de ce fort existent toujours aujourd'hui, dans la baie de Dvarakà.

Krsna fit tout d'abord bâtir une muraille de grande épaisseur, couvrant deux cent quarante-neuf kilomètres carrés, tout entière érigée dans les eaux. Les plans et la construction de cette merveilleuse bâtisse furent l'oeuvre de Vivakarma. Nul architecte n'aurait pu construire une telle forteresse sur lamer, mais Visvakarma, l'ingénieur des devas, est capable de produire des chefs-d'oeuvre étonnants n'importe où dans l'univers. Si l'on pense que d'énormes planètes peuvent flotter sans pesanteur dans l'espace par l'ordre cosmique issu de Dieu, la Personne Suprême, la construction d'un fort surdeux cent quarante-neuf kilomètres d'espace marin perd son caractère de prouesse merveilleuse.

Le Srimad Bhagavatam enseigne que cette nouvelle ville construite sur lamer, fort bien bâtie, comportait des avenues, des rues et des ruelles. On y trouvait même des chemins de campagne et des jardins à la belle ordonnance,où abondaient les kalpa-vrksas, les arbres-à-souhaits. Ils n'ont rien de commun avec les arbres ordinaires de l'Univers matériel; on ne les trouve que dans le monde spirituel. Tout est possible selon la volonté suprême du Seigneur, Sri Krshna; par exemple planter des arbres-à-souhaits dans une forteresse marine. Dvaraka s'ornait de palais magnifiques et de gopuras, d'iminenses portails. On trouve encore de nos jours de ces gopuras dans certains grands temples. Ils sont de très haute taille et travaillés avec un talent extrême. Sur les portails et les palais étaient posées des jarresà eau en or. Elles sont considérées, à cette place, comme des Signes de bonaugure.

Presque tous les palais du fort de Dvaraka semblaient toucher le ciel. Dans les caves de chaque demeure s'entassaient des jarres pleines d'or, d'argent et de céréales. Et dans chaque pièce, on avait placé des récipients d'or,remplis d'eau. Les chambres s'ornaient de pierres précieuses, et leur sol était pavé de mosaïques faites du gemme qu'on appelle Marakata. La Murti deVisnu, adorée par les descendants de Yadu, se montrait en bonne place dans chaque demeure. Chaque quartier abritait l'un des quatre varnas, les brahmanas, les ksatriyas, les vaisyas et les sudras. Ce qui montre que la séparation de la société en différents varnas existait déjà à l'époque. Aucentre de la ville s'élevait le palais du roi Ugrasena et ses dépendances,ville plus brillante encore dans la ville.

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare