Hare Krishna cher(es) ami(es) 

Je veux ici débuter un petit projet à propos de la vieillesse.  J’aurai au mois d'août prochain 77 ans. Je ne suis plus un jeune homme.  Je suis par contre en bonne santé. Je veux partager avec vous ces moments de la vieillesse en tant que dévot de Krishna. Bien sûr la conscience d’un dévot est différente des matérialistes qui ne pensent qu’à jouir de leurs sens, tandis que le dévot de Krishna agit afin de plaire à Krishna. 

Srila Prabhupada nous dit que le début de la vieillesse commence à l’âge de cinquante ans. J’en ai donc un bon bout de fait et c’est certain que je ne suis pas le seul, parmi ceux qui reçoivent les bulletins que j’envoie chaque semaine. 

J’ai produit cette vidéo il y a quelques années et qui donne un bon aperçu de la vieillesse

https://www.youtube.com/watch?v=bz_me0DqVeY

Je veux partager avec vous quelques articles qui vous feront voir la mentalité du dévot de Krishna face à la vieillesse et la mort qui approche. Bien des gens n’aiment pas entendre parler de ceci, car ce sont des moments difficiles dans la vie. Ils préfèrent oublier ces moments, tandis que le dévot se prépare à affronter et réduire les souffrances causées par les vieux jours et la mort. Srila Prabhupada donne l’exemple du chat qui prend une souris dans sa bouche pour la manger, il prend son chaton aussi par la bouche, mais pour en prendre soin. La mort et la vieillesse peuvent être difficiles pour le matérialiste, mais c’est différent pour le dévot, car Krishna le protège. 

Dernièrement ma sœur qui a 70 ans et qui demeure à quelques minutes de chez moi, m’a dit qu’elle était intéressée à aller vivre dans une résidence. Après quelques démarches, elle m’a invité à aller avec elle à la résidence. A quelques reprises avant qu’elle me parle de tout ceci, cette idée d’aller vivre dans un endroit pour personnes âgées m’a traversé l’esprit.  Parce que ma santé est toujours très bonne, je n’y portais pas trop attention. Je demeure au troisième étage et je suis toujours rapide à escalader les escaliers.  

Je suis donc allé avec elle à cette résidence et l’idée d’aller y vivre m’a traversé l’esprit. Avec elle j’ai visité quelques appartements et j’ai vu que c’était un bel endroit. Un ami de ma sœur y demeure et il a parlé de son expérience dans ce bâtiment d’environ cent quinze appartements. Il y vit depuis plus de quatre années et il aime beaucoup cet endroit. 

Lors de la rencontre avec ma sœur dans le bâtiment, j’ai commencé à apprécier l’idée d’aller vivre aussi à cet endroit. J’ai laissé mes coordonnées à la gentille dame en charge lors de cette rencontre. 

Au moment de cette rencontre, cette dame a dit à ma sœur que dans quelques jours elle pourra passer devant le comité de sélection afin de savoir si elle pourra être acceptée à la résidence. Le lendemain elle a reçu un appel lui demandant de se présenter devant le comité dans quelques jours. Le jour venu, elle s’est présentée devant le comité et on lui a demandé de répondre à quelques questions. Le jour suivant elle reçut un autre appel téléphonique pour lui dire qu’elle était acceptée et qu’elle pourrait visiter l’appartement le jour suivant. Elle pourrait, si elle désire y demeurer dans deux mois. Elle était bien heureuse.

Je suis allé avec elle voir l’appartement et mon désir d’aller vivre à cet endroit a augmenté. Bien sûr pour un dévot d’aller vivre avec des matérialistes n’est pas le meilleur choix, mais je vis déjà dans un bâtiment de gens qui ne sont pas des dévots, depuis plus de 20 ans. Il est certain que j’aimerais mieux finir mes jours entouré de dévots, car ceux-ci ne perdent pas leur temps à parler de choses mondaines comme le font les matérialistes. 

Cette résidence a été débutée par des vietnamiens, dont plusieurs sont végétariens. En plus, ils ont tout à côté un temple de Buddha. On sait par les Vedas que Buddha est aussi Krishna. Il est venu prêcher la philosophie de l’impersonnalisme. Les Vedas nous apprennent qu’il y avait une raison pour cela. J’en parlerai dans un prochain article.  

Pour revenir avec l’administration du bâtiment des résidences, on m’a dit que si je le souhaite je pourrai passer aussi devant le comité prochainement. J’en suis bien heureux et aussi bien sûr cela me fait réfléchir à la situation. Si on me dit que je pourrai vivre à cet endroit je l’accepterai. 

Aussi il y a quelques jours, j’ai regardé d’autres possibilités avec des dévots à travers la planète. Plusieurs m’ont répondu, mais pas tous. On m’a suggéré quelques solutions qui me plaisent plus ou moins, car c’est très loin. On  m’a même parlé d’un endroit d’une communauté de dévots dans la jungle en Inde. Je ne raffole pas trop de la jungle. Quelques autres idées sont venues d’autres dévots, mais dans des endroits trop loin.  Il y a aussi mon ami Alberto qui m’aide avec le site vedaveda.com qui m’a suggéré  d’aller vivre dans une de ses demeures en Espagne et en Suisse. Il m’a dit que je pourrais passer du temps dans un des ces pays et ensuite dans l’autre. Je ne rejette pas l’idée, mais toute cette recherche avec les dévots me fait réfléchir.  

Je serai donc le premier dévot de notre groupe à aller dans une résidence pour personnes âgées. C’est certain qu’il y a parmi ceux et celles qui reçoivent les bulletins que j’envoie, qui sont aussi âgé(e)s et qu’il serait bien pour eux d’avoir une alternative avec les dévots. Si vous avez des idées à ce propos vous pouvez me les faire connaître en m’écrivant à cette adresse : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Quelques suggestions m’ont été présentées et qui m’ont fait réfléchir grandement à de nouvelles idées auxquelles je ne m’attendais pas du tout.  Je vous parlerai de ces idées dans le prochain article probablement la semaine prochaine. 

Il me fait un peu étrange d’écrire des articles sur la dernière étape de ma vie. Je vois aussi vieillir mes sœurs plus âgées et les plus jeunes de la famille, dans laquelle je suis présentement. 

Je vous laisse sur ces mots et je prépare le prochain article.

Aprakrita dasa

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare

Bulletins actuels

jeudi, juillet 11, 2024
Śrīmad-Bhāgavatam 2.3.17 - Los Angeles, le 12 juillet 1969 Saṁsāra-dāvānala-līḍha-loka **. Ce monde est comme un feu ardent. Les gens s'en rendent compte. Et lorsqu'ils ne trouvent pas de solution, ils deviennent frustrés, confus et s'adonnent à...
mercredi, juillet 10, 2024
Śrīmad-Bhāgavatam 1.16.35 - Hawaï, 28 janvier 1974 Dès que l'on s'engage dans le service de dévotion, on se purifie de toute contamination matérielle. Sa guṇan samatītyaitān . Nous sommes troublés par les trois modes de la nature matérielle, mais...
mardi, juillet 09, 2024
Śrīmad-Bhāgavatam 1.16.35 - Hawaï, 28 janvier 1974 Il y a donc deux choses. Vous êtes un serviteur par constitution. Ne pensez pas que vous êtes le maître. Mais lorsque vous oubliez ou abandonnez le service du Seigneur, vous devenez le serviteur de...
lundi, juillet 08, 2024
Śrīmad-Bhāgavatam 1.16.35 - Hawaï, 28 janvier 1974 Cette vie matérielle est donc sous la juridiction de māyā, et elle nous punit toujours. Anādi-bahirmukha jīva kṛṣṇa bhuli gela ataeva māyā tare (indistinct). Parce que nous avons essayé d'oublier...