Sélectionnez votre langue

Connexion

 7,17

 

 

Lorsque j'étais au temple de Bangalore en Inde au mois de janvier 2013, les dévots m'ont demandé de revenir l'été suivant pour aller au plus grand festival du chariot (Ratha-Yatra) au monde dans la fameuse ville de Jagannatha Puri. Je n'ai pas répondu tout de suite, mais j'aimais bien l'idée. Quelques jours ont passé et l'idée me trottait beaucoup dans la tête. Finalement je leurs ai dit que oui je viendrais.

Je suis revenu au Québec et en échangeant des courriels avec un de ces dévots, le projet se concrétisait. Les mois ont passé et finalement le jour est venu et je suis retourné en Inde pour aller à ce fameux  festival. Je vous raconte dans ces vidéos les moments les plus importants de ce voyage.

 

 Départ de la ville de Bangalore et arrivée à Jagannatha Puri

 

Première journée  à Jagannatha Puri

 

 

Dernière journée de ce rassemblement

 

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare

Bulletins actuels

jeudi, juillet 11, 2024
Śrīmad-Bhāgavatam 2.3.17 - Los Angeles, le 12 juillet 1969 Saṁsāra-dāvānala-līḍha-loka **. Ce monde est comme un feu ardent. Les gens s'en rendent compte. Et lorsqu'ils ne trouvent pas de solution, ils deviennent frustrés, confus et s'adonnent à...
mercredi, juillet 10, 2024
Śrīmad-Bhāgavatam 1.16.35 - Hawaï, 28 janvier 1974 Dès que l'on s'engage dans le service de dévotion, on se purifie de toute contamination matérielle. Sa guṇan samatītyaitān . Nous sommes troublés par les trois modes de la nature matérielle, mais...
mardi, juillet 09, 2024
Śrīmad-Bhāgavatam 1.16.35 - Hawaï, 28 janvier 1974 Il y a donc deux choses. Vous êtes un serviteur par constitution. Ne pensez pas que vous êtes le maître. Mais lorsque vous oubliez ou abandonnez le service du Seigneur, vous devenez le serviteur de...
lundi, juillet 08, 2024
Śrīmad-Bhāgavatam 1.16.35 - Hawaï, 28 janvier 1974 Cette vie matérielle est donc sous la juridiction de māyā, et elle nous punit toujours. Anādi-bahirmukha jīva kṛṣṇa bhuli gela ataeva māyā tare (indistinct). Parce que nous avons essayé d'oublier...