Sélectionnez votre langue

Connexion

16.8


Śrīmad-Bhāgavatam 7.9.31
-
Māyāpur, 9 mars 1976

C'est pourquoi Prahlāda Mahārāja dit : yad ātma-para-buddhir iyaṁ hy apārthā. C'est une conception erronée, ātma-para-buddhiḥ. Ātmā signifie « mien » et para signifie « autres ». Où sont « mon » et « votre » ? Tout est à Kṛṣṇa. Hy apārthā. Il s'agit d'une idée fausse. Mais le monde entier fonctionne sur la base de cet ātma-para-buddhiḥ : « Mon pays », « Ma ville », « Mon bâtiment », « Ma famille », « Mon, mon, mon », c'est tout. Et « mon » et « votre ». Ni ton, ni le mien. C'est tout Kṛṣṇa, les différentes énergies, la manifestation des différentes énergies. C'est comme le feu. Le feu produit deux énergies, et si nous nous battons pour cela, si vous dites : « L'énergie lumineuse est la mienne, et l'énergie thermique est la vôtre », c'est de la folie. La chaleur et la lumière, toutes deux, proviennent du feu. Tout appartient au feu. Mais nous nous battons : « La chaleur est à moi, et la lumière est à vous. Divisons-nous. » Comment pouvez-vous diviser ? Parasya brāhmaṇaḥ śaktiḥ. Tout est manifestation d'énergie. Parasya śaktir vividhaiva śrūyate [Cc. Madhya 13.65, purport]. Nous voyons dans le jardin tant de fleurs, de différentes couleurs, de différentes saveurs, de différentes utilités. 

Mais d'où vient-il ? De cette terre. Nous ne savons même pas combien d'énergies inconcevables se trouvent sur cette terre. Nous ne le savons pas. Où est le scientifique ? Ils sont très fiers de leurs connaissances scientifiques. Qu'ils disent combien de variétés de choses il y a sur cette terre. Ils analysent la terre. Que trouvent-ils ? Ils ne voient que soixante pour cent de bicarbonate de soude. Non. Il y a beaucoup, beaucoup de produits chimiques plus fins. Qui est ce vaurien qui peut dire qu'il y a tant de choses, « c'est du bicarbonate de soude » ? Et c'est scientifique, c'est tout. Personne n'est un scientifique ; ce sont tous des imbéciles et des fripons, des mūḍhā. Ils ne savent rien. Kṛṣṇa dit dans la Bhagavad-gītā : « Je suis cela. » C'est la réalité. Mais Ses énergies sont tellement, méchamment, des énergies variées et manifestées. Vous trouverez un monde si beau. C'est un endroit condamné. Pourtant, grâce à l'énergie de Kṛṣṇa, le monde est si beau - tant d'arbres, tant de fleurs, tant de fruits, tant de variétés de vie, tant de variétés d'êtres humains. C'est Kṛṣṇa, les variétés. Parasya śaktir vividhaiva śrūyate sva-bhāvikī... [Cc. Madhya 13.65, purport]. Et chaque énergie agit automatiquement. Vous donnez la graine, vous semez la graine sur la terre, et automatiquement la fleur, la saveur, la beauté - tout viendra automatiquement. Il n'y aura pas de... Il n'est pas question d'accident. 

Les soi-disant scientifiques ne peuvent pas l'expliquer. « Accidents. » Pourquoi des accidents ? Une graine de fleur de rose viendra. Pourquoi pas un accident, un citron ? Non. Les accidents n'existent pas. Tout ça, c'est de l'escroquerie.  Tout se passe... Parasya śaktir vividhaiva śrūyate sva-bhāvikī jñāna-bala-kriyā ca. Dans l'énergie, il y a des connaissances et des activités automatiques, et elles se manifestent.

Prahlāda Mahārāja dit donc que « Tout, la variété, est là, mais... » Tvaṁ vā idaṁ sad-asad bhavān : « Excepté Toi-même, concevoir quoi que ce soit d'autre, que “Au-delà de Kṛṣṇa il y a quoi que ce soit”, c'est māyā. » C'est māyā, l'illusion. Il n'y a rien d'autre que Kṛṣṇa. C'est pourquoi les dévots les plus avancés ne voient rien, simplement Kṛṣṇa partout. Sthāvara-jaṅgama dekhe nā dekhe tāra mūrti, sarvatra sphūraya tāñra iṣṭa-deva mūrti [Cc. Madhya 8.274]. Un dévot voit un arbre, mais il ne voit pas l'arbre. Il voit : « C'est l'énergie de Kṛṣṇa. » Immédiatement, il se souvient de Kṛṣṇa. C'est la conscience de Kṛṣṇa. Lorsque, à chaque pas, vous verrez simplement Kṛṣṇa, c'est Kṛṣṇa.... C'est possible, à condition de suivre les traces de Prahlāda Mahārāja. Ce sera possible. Ou des dévots. Mahājano yena gataḥ sa panthāḥ [Cc. Madhya 17.186]. C'est la voie à suivre. Si vous spéculez de façon absurde, ce ne sera pas possible. Si vous suivez les dévots, mahājano yena gataḥ sa panthāḥ, alors vous réussirez.

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare

Bulletins actuels

jeudi, juin 13, 2024
Śrīmad-Bhāgavatam 7.12.1 - Bombay, le 12 avril 1976 Toute la civilisation védique est basée sur le contrôle des sens. La pratique du yoga est également destinée à contrôler les sens. Yoga indriya-saṁyamaḥ . Par un exercice corporel artificiel, on...
mercredi, juin 12, 2024
Śrīmad-Bhāgavatam 7.9.55 - Vṛndāvana, 10 avril 1976 Dans l'histoire des dévots, il y avait un dévot de Caitanya Mahāprabhu, Īśāna. Caitanya Mahāprabhu voulait lui donner une bénédiction. C'était un homme très pauvre. Même son toit, son toit de...
mardi, juin 11, 2024
Śrīmad-Bhāgavatam 7.9.54 - Vṛndāvana, 9 avril 1976 Si l'on étudie le monde entier à l'heure actuelle, on constate qu'il ne croit pas en l'âme. Ils ne croient pas à la transmigration de l'âme d'un corps à l'autre. Même les grands professeurs, les...
lundi, juin 10, 2024
Śrīmad-Bhāgavatam 7.9.41 - Māyāpura, 19 mars 1976 Ce n'est qu'un médicament. Pour se libérer de l'infection, ce harer nāma est le seul médicament, bhavauṣadhi. Auṣadhi signifie médicament. Parīkṣit Mahārāja a dit, harer nāma , ce chant de Hare...