Sélectionnez votre langue

Connexion

9,3

Śrīmad-Bhāgavatam 7.9.30
-
Māyāpur, 8 mars 1976 

« J'entre dans cette création. » Sans création spirituelle, sans entités spirituelles, il ne peut y avoir de développement matériel. C'est ce que nous affirmons, que ce monde matériel s'est développé parce que Kṛṣṇa y est entré. Anupraviṣṭaḥ. Il est dit ici clairement, tair avasitas tad anupraviṣṭaḥ : « C'est parce que tu es entré que les choses se sont développées. » Aṇḍāntara-sthaṁ paramāṇu-cayāntara... Sans contact spirituel, rien ne peut se développer. Nous avons fait l'expérience pratique que sans l'âme spirituelle, le corps ne peut pas se développer. Si un enfant mort sort, le corps ne se développe pas. C'est parce que l'âme spirituelle est là... Alors cette théorie absurde selon laquelle « dans le ventre de la mère, à moins que le corps ne soit développé jusqu'à sept mois, il n'y a pas de vie », qu'est-ce que c'est que cette absurdité ? Le corps s'est développé jusqu'à sept mois parce qu'il y a une âme spirituelle. Sinon, comment peut-il se développer jusqu'à sept mois ? Vous trouverez cette description dans le Śrīmad-Bhāgavatam. Par conséquent, la connaissance reçue du Śrīmad-Bhāgavatam est parfaite. Toute connaissance qui ne corrobore pas avec la connaissance du Śrīmad-Bhāgavatam est une connaissance inutile. 

C'est pourquoi, au début du Śrīmad-Bhāgavatam, il est dit : dharmaḥ projjhita-kaitavo 'tra paramo nirmatsarāṇāṁ satāṁ vāstava-vastu vedyam atra [SB 1.1.2]. Vāstava-vastu, la vraie connaissance. Il s'agit de la vraie connaissance. Dans le Bhāgavata, il est dit : karmaṇā daiva-netreṇa jantor deho upapatti : [SB 3.31.1] « Une entité vivante obtient un corps », upapatti, « selon le karma ». Tout est dit là. Après l'acte sexuel, l'entité vivante se réfugie dans le sperme et l'ovule du père et de la mère, et c'est... C'est... La formation est juste comme un petit grain. Ce grain se développe parce que l'âme spirituelle l'a abrité. Puis le corps... Ce n'est pas que le corps se développe automatiquement et qu'à sept mois, il y a de la vie. Non. La vie... La conscience peut être présente. C'est une autre... La conscience... Parfois, si je suis surchargé d'anesthésiques, si je suis chloroformé, ma conscience n'est pas là. Cela ne veut pas dire que je ne suis pas là. La conscience peut parfois être absente. Un homme s'est évanoui ; il n'a pas de conscience. Cela ne signifie pas qu'il n'y a pas de vie. Il y a de la vie. La conscience ne s'est pas développée. 

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare

Bulletins actuels

jeudi, juin 13, 2024
Śrīmad-Bhāgavatam 7.12.1 - Bombay, le 12 avril 1976 Toute la civilisation védique est basée sur le contrôle des sens. La pratique du yoga est également destinée à contrôler les sens. Yoga indriya-saṁyamaḥ . Par un exercice corporel artificiel, on...
mercredi, juin 12, 2024
Śrīmad-Bhāgavatam 7.9.55 - Vṛndāvana, 10 avril 1976 Dans l'histoire des dévots, il y avait un dévot de Caitanya Mahāprabhu, Īśāna. Caitanya Mahāprabhu voulait lui donner une bénédiction. C'était un homme très pauvre. Même son toit, son toit de...
mardi, juin 11, 2024
Śrīmad-Bhāgavatam 7.9.54 - Vṛndāvana, 9 avril 1976 Si l'on étudie le monde entier à l'heure actuelle, on constate qu'il ne croit pas en l'âme. Ils ne croient pas à la transmigration de l'âme d'un corps à l'autre. Même les grands professeurs, les...
lundi, juin 10, 2024
Śrīmad-Bhāgavatam 7.9.41 - Māyāpura, 19 mars 1976 Ce n'est qu'un médicament. Pour se libérer de l'infection, ce harer nāma est le seul médicament, bhavauṣadhi. Auṣadhi signifie médicament. Parīkṣit Mahārāja a dit, harer nāma , ce chant de Hare...