SRIMAD BHAGAVATAM - CHANT 7 CHAPITRE 6 VERSET 15

vittesu nityabhinivista-ceta
vidvams ca dosam para-vitta-hartuh
pretyeha vathapy ajitendriyas tad
asanta-kamo harate kutumbi

TRADUCTION

Si un homme trop attaché à ses devoirs familiaux ne parvient pas à être maître de ses sens, il sera juste absorbé au plus profond de son coeur dans des questions d'argent. Même s'il sait que celui qui s'approprie les biens d'autrui tombe sous le coup des lois de l'Etat, puis de celles de Yamaraja après la mort, il continue de tromper les autres pour s'enrichir.

TENEUR ET PORTEE

De nos jours surtout, les gens ne croient pas à une vie future, ni au tribunal de Yamaraja et aux divers châtiments qui sont réservés au pécheur. Toutefois, il faut au moins savoir que celui qui trompe autrui pour acquérir de l'argent sera puni conformément aux lois de l'Etat. Quoi qu'il en soit, les gens ne se soucient plus des lois, pas plus de celles qui régissent notre vie présente que de celles qui s'appliquent à la prochaine vie. Quelles que soient les connaissances que l'on possède, on ne peut mettre fin à ses activités coupables si l'on est incapable d'être maître de ses sens.

Mois de Damodara:
Voir l'histoire en cliquant ici:

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare