Sélectionnez votre langue

Connexion

10,40

 

VERSET 3

 

pasyaitam pandu-putranam
acarya mahatim camum
vyudham drupada-putrena
tava sisyena dhimata

 

TRADUCTION

"Contemple, ô mon maître, la puissante armée des fils de Pandu, disposée de si experte façon par ton brillant élève, le fils de Drupada.

 

TENEUR ET PORTEE

Duryodhana fait habilement ressortir les points faibles de Dronacarya en rappellant à ce grand brahmana sa querelle ancienne avec le roi Drupada (père de Draupadi, la femme d'Arjuna). A la suite de cette querelle, Drupada avait accompli un grand sacrifice grâce auquel il put avoir un fils capable de tuer Dronacàrya. Celui-ci connaissait bien le pouvoir exceptionnel du fils de Drupada, Dhrstadyumna; cependant, lorsqu'on lui confia le soin d'en faire un guerrier, il accepta cette charge. Brahmana généreux, il n'hésita pas à communiquer au jeune garçon tous ses secrets dans l'art de combattre. Or, Dhrstadyumna est maintenant du parti des Pandavas, et il a organisé leurs troupes selon l'art enseigné par Dronacarya. Duryodhana rappelle donc son erreur à Dronacarya, qu'il veut vigilant et sans faiblesse. Dronacarya ne devra pas non plus montrer d'indulgence envers les Pandavas, qui furent, eux aussi, ses élèves affectueux, et particulièrement à l'égard d'Arjuna, son élève le plus cher et le plus brillant. Son manque de fermeté amènerait la défaite.

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare

Bulletins actuels

jeudi, juin 13, 2024
Śrīmad-Bhāgavatam 7.12.1 - Bombay, le 12 avril 1976 Toute la civilisation védique est basée sur le contrôle des sens. La pratique du yoga est également destinée à contrôler les sens. Yoga indriya-saṁyamaḥ . Par un exercice corporel artificiel, on...
mercredi, juin 12, 2024
Śrīmad-Bhāgavatam 7.9.55 - Vṛndāvana, 10 avril 1976 Dans l'histoire des dévots, il y avait un dévot de Caitanya Mahāprabhu, Īśāna. Caitanya Mahāprabhu voulait lui donner une bénédiction. C'était un homme très pauvre. Même son toit, son toit de...
mardi, juin 11, 2024
Śrīmad-Bhāgavatam 7.9.54 - Vṛndāvana, 9 avril 1976 Si l'on étudie le monde entier à l'heure actuelle, on constate qu'il ne croit pas en l'âme. Ils ne croient pas à la transmigration de l'âme d'un corps à l'autre. Même les grands professeurs, les...
lundi, juin 10, 2024
Śrīmad-Bhāgavatam 7.9.41 - Māyāpura, 19 mars 1976 Ce n'est qu'un médicament. Pour se libérer de l'infection, ce harer nāma est le seul médicament, bhavauṣadhi. Auṣadhi signifie médicament. Parīkṣit Mahārāja a dit, harer nāma , ce chant de Hare...