SRIMAD BHAGAVATAM - CHANT 8 CHAPITRE 17 VERSET 8

sri-aditir uvaca
yajnesa yajna-purusacyuta tirtha-pada
tirtha-sravah sravana-mangala-namadheya
apanna-loka-vrjinopasamodayadya
sam nah krdhisa bhagavann asi dina-nathah

TRADUCTION

La déesse Aditi dit:
O maître et bénéficiaire de toutes les cérémonies sacrificielles, Toi qui es infaillible et le plus renommé, au chant de Ton Nom apparaissent toutes heureuses fortunes! O Personne Divine originelle, maître suprême, havre de tous les lieux sacrés, Tu es le refuge de tous les pauvres êtres vivants qui souffrent, et Tu es apparu afin de soulager leur douleur. Nous T'en prions, montre-Toi bon envers nous et fais en sorte que le destin nous soit favorable.


TENEUR ET PORTEE

Dieu, la Personne Suprême, est le maître de ceux qui se plient à des voeux et à des austérités, et c'est Lui qui leur accorde des bénédictions. Il demeure l'objet de l'adoration du bhakta durant sa vie entière, car Il ne manque jamais à Ses promesses. Comme Il le déclare dans la Bhagavad-gita (9.31): kaunteya pratijanihi na me bhaktah pranasyati —"Tu peux le proclamer avec force, ô fils de Kunti, jamais Mon dévot ne périra." Le Seigneur est ici qualifié d'acyuta, infaillible, parce qu'Il prend soin de Ses dévots. Tous ceux qui se montrent hostiles envers les bhaktas sont assurément vaincus par la miséricorde du Seigneur. Le Seigneur représente la source des eaux du Gange, et par conséquent, Il est ici qualifié de tirtha-pada, ce qui signifie que tous les lieux saints se trouvent à Ses pieds pareils-au-lotus, ou encore que tout ce qu'Il touche de Son pied se transforme en un lieu saint. La Bhagavad-gita, par exemple, commence par les mots dharma-ksetre kuru-ksetre. Grâce à la présence du Seigneur sur le champ de bataille de Kuruksetra, celui-ci devint un dharma-ksetra, un lieu de pèlerinage. En conséquence, les Pandavas, qui étaient extrêmement pieux, furent assurés de la victoire. Tout endroit où Dieu, la Personne Suprême, révèle Ses Divertissements, comme Vrndavana ou Dvaraka, devient un lieu saint. Le chant des Saints Noms du Seigneur —hare krsna hare krsna krsna krsna hare hare hare rama hare rama rama rama hare hare— satisfait l'oreille, et répand toute heureuse fortune sur ceux qui l'écoutent. Du fait de la présence du Seigneur Suprême, Aditi était parfaitement assurée que la condition difficile que les asuras lui avaient imposée touchait maintenant à sa fin.

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare