yathanukirtayanty etac
chreyas-kama dvijatayah
sucayah pratar utthaya
duhsvapnady-upasantaye

TRADUCTION

En conséquence, après s'être levés le matin, ceux qui désirent leur véritable bien-être —surtout les brahmanas, ksatriyas, et vaisyas et en particulier les brahmanas vaisnavas— doivent répéter ce récit tel qu'il est, sans s'en écarter, pour dissiper les tourments dus aux mauvais rêves.

TENEUR ET PORTEE

Chaque verset de la littérature védique, surtout dans le Srimad-Bhagavatam et la Bhagavad-gita, est un mantra védique. Ici, les mots yathanukirtayanti sont utilisés pour insister sur le fait que cette littérature doit être présentée telle qu'elle est. Des personnes sans scrupule, cependant, s'écartent de la narration originelle et interprêtent le texte à leur manière à l'aide de jongleries grammaticales. Il faut éviter de telles déviations. Ceci est une injonction védique, corroborée par Sukadeva Gosvami, un des mahajanas, ou autorités spirituelles: yathanukirtayanti —on doit réciter le mantra tel qu'il est, sans s'en écarter, car ainsi pourra-t-on s'élever à un niveau où tout devient favorable. Sukadeva Gosvami recommande particulièrement aux brahmanas (sucayah) de réciter tous ces mantras le matin, après s'être levés.

La nuit, à cause des activités pécheresses, nous faisons de mauvais rêves qui sont très pénibles. Ainsi, Maharaja Yudhisthira fut contraint de voir l'enfer à cause d'un léger écart dans son service de dévotion. Par conséquent, duhsvapna —les mauvais rêves— sont le fruit d'activités coupables. Un bhakta accepte parfois comme disciple une personne pécheresse, et afin de neutraliser les conséquences de ses péchés il en assume alors la responsabilité, ce qui lui vaut de faire un cauchemar. Pourtant, le maître spirituel fait preuve d'une telle bonté qu'en dépit des mauvais rêves dus au disciple pécheur, il accepte cette tâche difficile pour la libération des victimes du kali-yuga. De ce fait, après l'initiation, un disciple doit faire extrêmement attention à ne pas commettre à nouveau d'activités coupables qui pourraient être la cause de difficultés pour son maître spirituel et pour lui-même. Devant la murti, le feu sacrificiel, le maître spirituel et les vaisnavas, le disciple honnête promet de s'abstenir de tout péché. Aussi ne doit-il pas commettre à nouveau d'actes répréhensibles qui engendreraient une situation pénible.

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare