SRIMAD BHAGAVATAM - CHANT 7 CHAPITRE 7 VERSET 37

adhoksajalambham ihasubhatmanah
saririnah samsrti-cakra-satanam
tad brahma-nirvana-sukham vidur budhas
tato bhajadhvam hrdaye hrd-isvaram

TRADUCTION

Le véritable problème de l'existence consiste en la répétition de la naissance et de la mort, semblable à une roue tournant sans fin. Cependant, cette roue s'arrête complètement lorsqu'on entre en contact avec Dieu, la Personne Suprême. Autrement dit, grâce à la félicité transcendantale que procure la pratique constante du service de dévotion, on vient à s'affranchir complètement de l'existence matérielle. Tous les hommes de savoir connaissent cette vérité. C'est pourquoi, mes chers amis, vous qui êtes fils d'asuras, commencez dès maintenant à méditer sur l'Ame Suprême, présente dans le coeur de chaque être, et à L'adorer.

TENEUR ET PORTEE

On conçoit généralement qu'en se fondant dans le Brahman, l'aspect impersonnel de la Vérité Absolue, on trouve le bonheur parfait. Les mots brahma-nirvana font allusion au fait de se relier à la Vérité Absolue, dont on prend conscience selon trois aspects: brahmeti paramatmeti bhagavan iti sabdyate. On éprouve un bonheur spirituel (brahma-sukha) en se fondant dans le Brahman impersonnel parce que le brahmajyoti est la radiance de Dieu, la Personne Suprême. Yasya prabha prabhavato jagad-anda-koti. Yasya prabha, le Brahman impersonnel, est formé par les rayons qui émanent du Corps transcendantal de Krsna. En conséquence, la félicité spirituelle qu'on peut éprouver en se fondant dans le Brahman provient du contact avec Krsna. Ce contact de Krsna est le parfait brahma-sukha. Lorsque le mental est en relation avec le Brahman impersonnel, l'être devient satisfait, mais il lui faut progresser davantage pour servir le Seigneur Suprême car il n'est pas assuré de pouvoir rester ainsi dans le rayonnement du Brahman. Les Ecritures enseignent en effet: aruhya krcchrena param padam tatah patanty adho nadrta-yusmad-anghrayah -même si l'on se fond dans l'aspect Brahman de la Vérité Absolue, il se peut toujours qu'on tombe de cette position parce qu'on ne connaît pas Adhoksaja, ou Vasudeva. Bien entendu, le brahma-sukha éclipse tout bonheur matériel, mais lorsqu'on dépasse la réalisation du Brahman impersonnel et du Paramatma localisé pour se tourner vers Dieu, la Personne Suprême, dans une relation de serviteur, d'ami, de parent ou d'amant, le bonheur spirituel pénètre alors tout notre être. A ce stade, on éprouve automatiquement la félicité spirituelle, tout comme on devient joyeux sitôt que l'on aperçoit l'éclat de la lune. La vue de la lune procure en effet une joie naturelle, mais lorsqu'on a la possibilité de voir Dieu, la Personne Suprême, le bonheur spirituel s'accroît des centaines et des milliers de fois. Dès qu'on entre en contact intime avec le Seigneur Souverain, on se libère sans le moindre doute de toute souillure matérielle. Ya nirvrtis tanu-bhrtam. Cette cessation de tout bonheur matériel a pour nom nirvrti ou nirvana. Srila Rupa Gosvami explique dans son Bhakti-rasamrta-sindhu (1.1.38):

brahmanando bhaved esa
cet parardha-gunikrtah
naiti bhakti-sukhambhodheh
paramanu-tulam api

Si l'on multipliait cent millions de fois le brahmananda -la félicité obtenue en se fondant dans la splendeur du Brahman-, il resterait encore inférieur à un seul atome de l'océan de félicité spirituelle que procure le service de dévotion.

brahma-bhutah prasannatma
na socati na kanksati
samah sarvesu bhutesu
mad-bhaktim labhate param

''Celui qui atteint le niveau spirituel réalise du même coup le Brahman Suprême, et connaît une joie infinie. Jamais il ne s'afflige, jamais il n'aspire à quoi que ce soit; il se montre égal envers tous les êtres. Celui-là obtient alors de Me servir avec un amour et une dévotion purs." (B.g.,18.54) Si quelqu'un progresse par-delà le brahma-nirvana, il atteint le stade du service de dévotion (mad-bhaktim labhate param). Le mot adhoksajalambham se rapporte au fait de maintenir l'esprit constamment fixé sur la Vérité Absolue, laquelle se situe hors de portée du mental et des conjectures intellectuelles. Sa vai manah krsna-padaravindayoh. Tel est le résultat de l'adoration de la murti. En servant constamment le Seigneur et en méditant sur Ses pieds pareils-au-lotus, on s'affranchit automatiquement de toute souillure matérielle. Les mots brahma-nirvana-sukham indiquent donc que lorsqu'on est en contact avec la Vérité Absolue, la satisfaction matérielle des sens s'en trouve complètement annulée.

ATTENTION! ATTENTION!

Après un vote plusieurs personnes ont voté pour dire que l'embryon n'est pas une personne. Découvrez ce que disent les Écritures à ce propos. Vous pouvez laisser un commentaire.  Cliquez ici.

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare