Voici le résumé d'une lecture donnée par Srila Prabhupada le 15 décembre 1973 à Los Angeles. (Śrīmad-Bhāgavatam 1.15-37)


Tout l'objectif est de savoir comment former les citoyens, à rentrer chez eux c'est à dire, retourner à Dieu. Parce qu'ils viennent de Dieu. Kṛṣṇa-bahirmukha hañā bhoga vāñchā kare. Ils sont venus dans ce monde matériel pour jouir d'une fausse satisfaction, et ils flânent dans tout l'univers, simplement "Où est la meilleure gratification des sens, une meilleure gratification des sens?" Mais ils ne seront jamais heureux par la satisfaction des sens. Ce n'est pas possible. Ils ont oublié ce qu'est réellement le vrai bonheur. Le bonheur réel n'est pas la satisfaction des sens. C'est-à-dire ... Ils sont décrits dans la Bhagavad-gītā. Sukham ātyantikaṁ yat tad atīndriyaṁ grāhyam: [Bg. 6.21 ; Alors, une fois le mental purifié, il réalise son identité véritable et goûte la joie intérieure. En cet heureux état, il jouit, à travers ses sens purifiés, d'un bonheur spirituel infini. Cette perfection atteinte, l'âme sait que rien n'est plus précieux, et ne s'écartera pas de la vérité, mais y demeurera, imperturbable, même au coeur des pires difficultés. Telle est la vraie libération de toutes les souffrances nées du contact avec la matière."] "Qu'est-ce que le vrai bonheur, c'est-à-dire au-delà de la satisfaction des sens." Pas de satisfaction des sens. Par conséquent, vous constaterez que personne n'est heureux, même celui qui a la possibilité de satisfaire ses sens. Demandez à n'importe qui: "Êtes-vous pleinement satisfait?" Non, ce n'est pas possible. Parce que ce n'est pas le vrai bonheur. C'est une illusion. C'est une illusion. Nous acceptons cette fausse chose comme bonheur. Ce n'est pas le vrai bonheur.


Le bonheur est au-delà de la satisfaction des sens. Sukham ātyantikaṁ yat tad atīndriyaṁ grāhyam. Atīndriya signifie des sens quand ils sont purifiés,  c'est le vrai bonheur. C'est le vrai bonheur. Tout comme si votre langue est malade, ou si vous êtes malade, alors vous ne pouvez pas réellement goûter le vrai goût de rasagullā.(sucrerie) Parce que la langue est désagréable, vous ne pouvez pas en profiter. De même, tant que vos sens sont malades, vous ne pouvez pas jouir des sens. Vous devrez ... Cela doit être purifié. Cette méthode de purification est cette conscience de Kṛṣṇa. Vous devez purifier vos sens. Sarvopādhi-vinirmuktaṁ tat-paratvena nirmalam [Cc. Madhya 19.170]. Nirmalam signifie purifié. Alors, comment ces choses peuvent-elles être purifiées? Sarvopādhi-vinirmuktam. Vous devez être libre de toute désignation. La désignation. Donc, en ce moment, je pense: "Ceci est ma main. Je suis américain. C'est donc ma main américaine." "Je suis indien; c'est donc ma main indienne." Il faut donc oublier ceci.  Il faut se purifier en disant: "Cette main n'est ni américaine ni africaine ni indienne. Cette main appartient à Kṛṣṇa." Cela est la purification.

 Note par Aprakrita dasa: "Lorsque nous prenons naissance dans ce monde nous croyons que le bonheur est dans la satisfaction des sens. Après avoir tout essayé, nous nous rendons compte que nous ne sommes pas encore heureux. Le bonheur est au-delà de la satisfaction des sens. Il faut purifier nos sens en chantant Hare Krishna ... Lorsque nos sens seront purifiés nous comprendrons que c'est en servant Krishna que nous deviendrons vraiment heureux. Il faut continuer et persister vers le retour à Krishna. Là est le véritable bonheur."

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare