SRIMAD-BHAGAVATAM - CHANT 5 - VERSET 3

yasya hindrah spardhamano bhagavan varse na vavarsa tad avadharya
bhagavan rsabhadevo yogesvarah prahasyatma-yogamayaya sva-varsam
ajanabham namabhyavarsat.

TRADUCTION

Indra, le souverain des cieux, dont la condition matérielle est des plus prestigieuses, se mit à envier le roi Rsabhadeva, à tel point qu'il cessa de déverser l'eau des nuages sur la planète dénommée Bharata-varsa. Le Seigneur Suprême, maître de tous les pouvoirs surnaturels, comprit alors les intentions d'Indra, ce qui le fit sourire. Puis, grâce à Sa propre puissance, par l'entremise de yoga maya (Son énergie interne), Il fit tomber la pluie en abondance sur Son royaume, nommé Ajanabha.

TENEUR ET PORTEE

Nous constatons que le mot bhagavan est utilisé à deux reprises dans ce verset. Il désigne d'abord le roi Indra, puis Rsabhadeva, la manifestation du Seigneur Suprême. Parfois, Narada et Brahma sont aussi qualifiés de bhagavan. Ce mot s'applique à une personne qui jouit d'une opulence et d'une puissance exceptionnelles, comme c'est le cas pour Brahma, Siva, Narada ou Indra, qui sont tous appelés ainsi en raison de leur grandeur exceptionnelle. Pour Sa part, le roi Rsabhadeva était un avatara du Seigneur Suprême, en sorte qu'Il était le Bhagavan originel. Aussi ce verset Le qualifie-t-Il également de yogesvara, pour indiquer qu'Il possède la puissance spirituelle suprême. Il ne dépend donc nullement du roi Indra pour la pluie puisqu'Il peut Lui-même la faire tomber, et c'est d'ailleurs ce qu'Il fit dans ce cas précis. La Bhagavad-gita enseigne que c'est grâce à l'accomplissement de yajnas que des nuages de pluie se forment dans le ciel (yajnad bhavati parjanyah). Les nuages et les chutes de pluie sont sous la juridiction d'Indra, le roi des planètes édéniques; toutefois, lorsque celui-ci néglige ses devoirs, le Seigneur Suprême en personne, connu également sous les noms de Yajna, et de Yajna-pati, prend sur Lui-même de remplir ces fonctions. C'est ainsi que le royaume d'Ajanabha reçut suffisamment de pluie. S'Il Le désire, Yajna-pati peut faire ce qui Lui plaît, sans l'aide de personne -c'est pourquoi on dit du Seigneur qu'Il est tout-puissant. Dans l'âge où nous vivons, le kali-yuga, l'eau finira par manquer d'une façon dramatique (anavrsti), car les hommes négligeront d'accomplir des yajnas, aussi bien par ignorance que par manque d'ingrédients appropriés. C'est pourquoi le Srimad-Bhagavatam recommande: yajnaih sankirtana prayaih yajanti hi sumedhasah. Les yajnas ont pour but de satisfaire Dieu, la Personne Suprême. Or, l'âge de Kali se caractérise par de grandes pénuries et une ignorance marquée; néanmoins, chacun peut prendre part au sankirtana-yajna. Chaque famille, dans quelque société que ce soit peut accomplir ce sacrifice au moins chaque soir. De cette façon, tout manque de pluie et toutes autres formes de calamité seront évités. Il est essentiel pour les hommes vivant en cet âge d'accomplir le sankirtana-yajna s'ils veulent connaître le bonheur matériel et progresser dans la vie spirituelle.

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare