Sélectionnez votre langue

Connexion

10,15

SRIMAD BHAGAVATAM - CHANT 8 CHAPITRE 24 VERSET 61

pralaya-payasi dhatuh supta-sakter mukhebhyah
sruti-ganam apanitam pratyupadatta hatva
ditijam akathayad yo brahma satyavratanam
tam aham akhila-hetum jihma-minam nato smi


TRADUCTION

J'offre mon hommage respectueux à Dieu, la Personne Suprême, qui Se fit passer pour un gigantesque poisson; Il restitua les Ecritures védiques à Brahma quand celui-ci se réveilla et expliqua l'essence des Ecritures védiques au roi Satyavrata et aux grands saints.

TENEUR ET PORTEE

Ce verset résume la rencontre de Satyavrata et de l'avatara-Poisson de Sri Visnu, dont l'intention était de reprendre toutes les Ecritures védiques à l'asura Hayagriva pour les rendre à Brahma. Dans Sa miséricorde immotivée, le Seigneur parla, par la même occasion, à Satyavrata. Le mot satyavratanam présente une importance particulière car il indique que les personnes du niveau de Satyavrata peuvent acquérir la connaissance des Vedas transmise par Dieu, la Personne Suprême. Tout ce que dit le Seigneur est reconnu comme Veda. Comme le déclare la Bhagavad-gita: Dieu, la Personne Suprême, est la source de toute la connaissance védique, et Il connaît la teneur et la portée des Vedas. En conséquence, quiconque tire sa connaissance du Seigneur Suprême, Krsna, ou de la Bhagavad-gita telle qu'elle est, connaît le but des Vedas (vedais ca sarvair aham eva vedyah). Il n'est pas possible de comprendre le savoir védique tel que le présentent les veda-vadaratas, qui lisent les Vedas mais en interprètent mal le sens. Pour connaître les Vedas, il faut les recevoir de Dieu, la Personne Suprême.

Ainsi s'achèvent les enseignements de Bhaktivedanta sur le vingt-quatrième chapitre du huitième Chant du Srimad-Bhagavatam, intitulé: "Matsya, l'avatara-Poisson".


Note de l'auteur

—Par la miséricorde de Dieu, la Personne Suprême, et des acaryas, ce commentaire a été achevé aujourd'hui le 1er septembre 1976, jour de Radhastami, dans notre centre de New-Delhi. Srila Narottama Dasa Thakura dit: tandera carana sevi bhakta-sane vasa janame janame haya, ei abhilasa. J'essaie de présenter le Srimad-Bhagavatam en langue anglaise sur l'ordre de mon maître spirituel, Srimad Bhaktisiddhanta Sarasvati Thakura; par sa grâce ce travail de traduction, pour lequel m'aident considérablement les bhaktas européens et américains qui se sont joints au Mouvement pour la Conscience de Krsna, progresse graduellement. Nous pouvons ainsi espérer finir cette grande tâche avant mon départ de ce monde. Gloire à Sri Guru et Gauranga.



FIN DU HUITIÈME CHANT

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare

Bulletins actuels

dimanche, mai 26, 2024
Śrīmad-Bhāgavatam 7.9.31 - Māyāpur, 9 mars 1976 Cause et effet, sad-asad. L'un disparaît, la cause apparaît, disparaît et l'effet naît. Un très bon exemple est donné ici, aṣṭi-tarvoḥ. Aṣṭi signifie semence, et le... De l 'aṣṭi, de la graine, sort...
jeudi, mai 23, 2024
Śrīmad-Bhāgavatam 7.9.30 - Māyāpur, 8 mars 1976 En fait, tout est le même Kṛṣṇa . Dans la Bhagavad-gītā , il est expliqué que aham... Qu'est-ce que c'est ? Mayā tatam idam. Mayā tatam idaṁ sarvam. Sarvam, tout. Tout est élargi. Mayā tatam idam....
mercredi, mai 22, 2024
Śrīmad-Bhāgavatam 7.9.40 - Māyāpur, 18 mars 1976 Nous devons donc purifier nos sens. Si nous ne purifions pas nos sens, nous serons perturbés par les exigences des sens - d'un côté, la langue ; d'un côté, l'oreille ; d'un côté, les yeux ; d'un...
mardi, mai 21, 2024
Śrīmad-Bhāgavatam 7.9.40 - Māyāpur, 18 mars 1976 Je suis donc le maître... Je ne suis pas maître, je suis serviteur de la langue. Ensuite, juste sous le ventre, il y a un organe génital. Il l'a utilisé avec sa femme, et pourtant, il va chez la...