SRIMAD BHAGAVATAM - CHANT 7 CHAPITRE 15 VERSET 10

 dravya-yajnair yaksyamanam
drstva bhutani bibhyati
esa makaruno hanyad
ataj-jno hy asu-trp dhruvam

TRADUCTION

Lorsque les animaux qui doivent être immolés voient l'officiant du sacrifice, ils éprouvent une frayeur extrême et pensent: "Ce sacrificateur impitoyable qui ignore le but du sacrifice et qui se complaît à tuer, va sûrement nous mettre à mort."

TENEUR ET PORTEE

Dans le monde entier et dans toutes les religions établies, on pratique couramment le sacrifice d'animaux au nom de la religion. Il est dit que le Seigneur Jésus-Christ, qui était alors âgé de douze ans, fut choqué de voir les Juifs sacrifier des oiseaux et d'autres animaux dans les synagogues, et qu'il rejeta pour cela la religion juive. Il fonda alors le christianisme, qui s'en tient au commandement de l'Ancien Testament: "Tu ne tueras point." De nos jours, cependant, non seulement les animaux sont tués sous le prétexte de "sacrifices", mais de plus leur abattage a énormément augmenté du fait de l'accroissement du nombre des abattoirs. Tuer des animaux, que ce soit pour la religion ou pour s'alimenter, est un acte abominable qui est ici condamné. A moins d'être sans pitié, on ne peut sacrifier des animaux, que ce soit afin de pratiquer une religion ou pour se nourrir de leur chair.

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare