SRIMAD BHAGAVATAM - CHANT 7 CHAPITRE 6 VERSET 19

na hy acyutam prinayato
bahv-ayaso suratmajah
atmatvat sarva-bhutanam
siddhatvad iha sarvatah

TRADUCTION

Chers fils d'asuras, le Seigneur Souverain, Narayana, est l'Ame Suprême originelle, le père de tous les êtres vivants. Rien ne peut donc nous empêcher de Le satisfaire ou de L'adorer quelle que soit notre condition, que l'on soit un enfant ou un vieillard. La relation unissant les êtres à Dieu, la Personne Suprême, demeure à jamais une réalité de telle sorte qu'il n'est nullement difficile de plaire au Seigneur.

TENEUR ET PORTEE

On pourrait demander: "Il est certain que l'on s'attache beaucoup à la vie de famille, mais si l'on rejette celle-ci pour s'attacher au service du Seigneur, on devra faire autant d'efforts et rencontrer les mêmes difficultés. Quel avantage y a-t-il donc à prendre la peine de servir le Seigneur?" Ce n'est pas là une objection valable... Le Seigneur affirme dans la Bhagavad-gita (14.4):

sarva yonisu kaunteya
murtayah sambhavanti yah
tasam brahma mahad yonir
aham bija-pradah pita

"Comprends cela, ô fils de Kunti, que toutes les espèces de vie procèdent du sein de la nature matérielle, et que J'en suis le père, Celui qui donne la semence." Le Seigneur Suprême, Narayana, est le père de tous les êtres, car tous font partie intégrante de Lui (mamaivamso...jiva-bhutah). Tout comme il n'est pas difficile d'établir une relation entre père et fils, il n'y a pas plus de difficulté à rétablir la relation naturelle et intime qui unit Narayana et les êtres vivants. Svalpam apy asya dharmasya trayate mahato bhayat: Narayana est toujours prêt à sauver du plus grand danger celui qui fait ne serait-ce qu'un seul pas sur la voie du service de dévotion. Le meilleur exemple en est Ajamila. Celui-ci s'était écarté du Seigneur Souverain en accomplissant nombre d'actes répréhensibles, et il avait été condamné par Yamaraja à recevoir un châtiment très sévère; mais pour avoir prononcé le Nom de Narayana à l'heure de la mort, alors qu'il n'appelait même pas le Seigneur Suprême mais son fils nommé Narayana, il fut sauvé des mains de Yamaraja. Par suite, satisfaire Narayana ne demande pas autant d'efforts que satisfaire sa famille, sa communauté ou son pays. Nous avons vu d'importants chefs politiques assassinés à cause d'une légère erreur. Il en ressort qu'il est extrêmement difficile de plaire à la société, à la famille, à la communauté ou à la nation, mais qu'il n'y a aucune difficulté à satisfaire Narayana; cela est très facile.

Notre devoir est de raviver notre relation avec Narayana. Le moindre effort dans ce sens se traduira par une réussite, tandis qu'on ne parviendra jamais à satisfaire notre prétendue famille, société ou nation, même si on devait pour cela sacrifier sa vie. Le simple effort consistant à pratiquer le service de dévotion, en écoutant et en chantant les Saints Noms du Seigneur (sravanam kirtanam visnoh), peut nous permettre de réussir à satisfaire Dieu, la Personne Suprême. C'est pourquoi Sri Caitanya Mahaprabhu a répandu Ses bénédictions en déclarant: param vijayate sri-krsna-sankirtanam -"Gloire au sankirtana de Sri Krsna!" Si l'on veut pleinement tirer parti de sa forme humaine, on doit adopter le chant des Saints Noms du Seigneur.

Mois de Damodara:
Voir l'histoire en cliquant ici:

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare