Vos dirigeants ne voient pas les ressemblances entre leur comportement démoniaque et le comportement démoniaque des pays communistes. L'Amérique doit cesser ses comportements démoniaques. C'est seulement à cette condition que votre nation deviendra le vrai leader du monde. D'une certaine manière vous comprenez quelle est votre tâche. Vous dites, mais seulement en théorie: “Nous avons confiance en Dieu”. En fait c'est cela votre tâche, avoir réellement confiance en Dieu et travailler pour Lui.

Morceaux choisis par Jagjivan dasa (07-27-07)

Cette conversation entre Sa Divine Grace A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada et certains de ses disciples eut lieu à Los Angeles, le matin du 13 décembre 1973, durant une promenade sur la côte du pacifique.

Srila Prabhupada: Vos intellectuels ainsi que vos dirigeants pensent qu'il est indispensable d'avoir un corps matériel pour exister. Ces ignorants ne savent pas que pour l'âme, la vraie personne, le corps matériel est quelque chose d'étranger, une anomalie, une simple contamination. Quand une personne est malade son corps produit un grand nombre de substances chimiques inhabituelles. Mais il ne vous viendrait pas à l'idée de penser que ces substances-là sont les vraies substances qui le maintiennent en vie.

Tâchez de comprendre. A l'origine, l'entité vivante est pure. C'est seulement lorsqu'elle revêt un corps matériel qu'elle devient impure. Par analogie, nous pouvons comprendre que le corps matériel, à l'origine, est en bonne santé et que c'est seulement lorsqu'il devient malade qu'il produit des substances chimiques inhabituelles. Quand le corps est infecté par une maladie quelconque, vous découvrirez qu'il produit un certain nombre de substances, mais ce ne sont pas ces substances-là qui manifestent en lui les symptômes de la vie. C'est bien plutôt parce que le corps est devenu en quelque sorte impur que ces substances ont été produites.

Voici ce que nous disons à vos dirigeants: “Vous ne pouvez voir rien d'autre que les substances matérielles du corps, car vous n'avez pas les yeux pour voir l'âme. C'est pourquoi vous ne voyez rien d'autre que les substances matérielles qui sont produites par l'âme.” Vos dirigeants considèrent à tort que ces substances matérielles produisent la vie alors qu'elles n'en sont que les effets. Utilisez ces arguments pour convaincre tous ces mécréants. Dites-leur: “Ce que vous voyez là ce ne sont que des substances matérielles qui ne sont pas la cause de votre existence. Au contraire, elles n'en sont que les symptômes.”

Malheureusement ces personnes ne peuvent pas comprendre les deux choses suivantes: quelle est la cause et quel est l'effet. Ils prennent la cause pour l'effet et l'effet pour la cause. C'est là une connaissance imparfaite. Nous l'appelons illusion. Voilà leur erreur, de prendre l'effet, le corps matériel, pour la cause de leur existence.

Donc la base du savoir de ces mécréants est tout simplement erronée. C'est à cause de leurs sens imparfaits que ces mécréants ont créé cette confusion. Qui plus est, ils ont donné corps à leur confusion pour la transformer en une grande illusion. De plus, ils persistent à vouloir nous inculquer leur grande illusion. Autrement dit, ces pervers victimes de l'illusion ne font que nous tromper. Et cependant, alors qu'ils manquent totalement d'un véritable savoir, ils sont devenus des professeurs. Or, ces dirigeants mécréants ne sont pas des professeurs, mais plutôt des tricheurs.

Disciple: Vous savez, Srila Prabhupada, les dirigeants des pays communistes sont en train de promouvoir exactement cette idée qui veut que nous tirons notre origine simplement de la matière. Lorsque Staline était étudiant et qu'il lut pour la première fois la théorie de l'évolution de Darwin, il déclara à ses camarades: “J'en ai la preuve, Dieu n'existe pas”.

Srila Prabhupada: En effet, le principe premier des mentalités démoniaques est de nier l'existence de Dieu. Cependant, vos dirigeants actuels ne réalisent pas à quel point leur doctrine démoniaque est semblable à celle des communistes. Quels arguments ces mécréants avancent-ils pour vous envoyer faire la guerre au Vietnam?

Disciple: Ils disent qu'ils veulent mettre un frein à l'avancée du communisme.

Srila Prabhupada: Oui, mais en ce moment l'Amérique doit, dans un sens plus large, mettre un frein aux activités démoniaques. Votre pays sera alors le vrai leader du monde. Ce n'est qu'en théorie que vous comprenez votre devoir quand vous dites: “Nous avons confiance en Dieu”. C'est bien cela votre devoir désormais, de vraiment croire en Dieu et oeuvrer pour Lui.

Comme je l'ai déjà expliqué vous ne pouvez pas tout simplement éradiquer le communisme. Vous devez plutôt cesser vos activités démoniaques. Voilà votre vrai devoir. Le communisme n'est qu'une forme de comportement démoniaque. Donc, si vous-même persistez dans vos comportements démoniaques, à quoi bon mettre un terme à juste ce type d'activité démoniaque?

Cela ressemble à un exemple que j'ai donné tant de fois. Guer ei pita en opita. Si on expose des excréments au soleil, la face supérieure peut devenir plus chaude que la face inférieure. Mais on ne pourra pas pour autant prétendre qu'une face est meilleure que l'autre. Non, puisqu'il s'agit tout de même des mêmes excréments. Chauds ou froids, cela reste des excréments.

Par exemple, à Moscou, le professeur Kotofsky affirmait qu'une révolution est nécessaire afin de mettre un terme aux oppressions qu'exercent les autorités. J'ai toujours dit qu'aussi longtemps que nous serons en ce monde de matière, nous devrons accepter une forme ou une autre d'autorité oppressive. Il affirmait donc que nous avions d'abord besoin d'une révolution puis nous verrions par la suite s'il faut ou non accepter une certaine forme d'autorité. Mais, voyez, une fois que les révolutionnaires russes se sont débarrassés d'un oppresseur, le Tsar, ils en ont accepté un autre, Lénine. Donc j'ai dit que “dans votre condition présente, incarné dans un corps matériel, vous devez accepter d'être soumis à une certaine forme d'autorité qui vous oppressera. Vous ne pourrez rien changer à cela.”

Il a dit: “D'accord, c'est vrai, mais les autorités oppressives doivent être remplacées d'une manière ou d'une autre.” Je lui ai répondu: “Oui, nous sommes d'accord. Lorsque vous changerez les tendances des leaders de ce monde et qu'ils accepteront l'autorité de Krishna, il n'y aura plus besoin de changement.” Yam labdhva caparam labham manyate nadhikam tatah: Chacun s'efforce d'accaparer le meilleur pour soi, mais lorsqu'on obtient Krishna on se sent automatiquement satisfait. C'est bien cela la plus grande des richesses, il n'en existe pas de plus grande. Donc une fois que nous aurons accepté l'autorité de Krishna et qu'un gouvernement conscient de Krishna sera en place, nous n'aurons plus besoin d'une quelconque révolution, car ce sera là un état de paix suprême. Bien entendu, si vous n'atteignez pas cet état de paix suprême, vos idées de révolution ne s'arrêteront pas là. Les révolutions continueront de plus belle, se succédant les unes aux autres.

Ces révolutions interminables on les appelle maya, l'illusion. Un simple mirage.

Nous pensons ainsi: “Encore quelques pas de plus et je l'aurai cette eau”. Mais il n'y a pas d'eau du tout. C'est une simple illusion. Aussitôt que vous aurez fait quelques pas de plus vous verrez que “l'eau” s'est également éloignée de quelques pas de plus. Et quand vous vous avancez de nouveau un peu plus, vous constatez une nouvelle fois que l'eau aussi s'est avancée et est à nouveau hors de votre portée. Et ainsi de suite. Un animal va s'obstiner dans cet exercice mais un être humain doué d'intelligence sait qu'en réalité il n'y pas d'eau. Cela ressemble à de l'eau, mais en fait il n'en est rien.

Dans le même ordre d'idée, nous menons des révolutions pour changer de gouvernement ou de dirigeants, et ignorons en même temps qu'ils ne constituent pas de véritables dirigeants, de vraies autorités. La seule et véritable autorité est celle dont nous tirons notre origine, notre existence, Krishna. C'est pourquoi notre situation actuelle, dans l'oubli de notre vraie nature, est appelée maya ou illusion. Nous persistons à penser que nous serons heureux en remplaçant cet “isme” par un autre “isme”. Prenez l'exemple du peuple français. Ils ont eu leur révolution mais cependant ils sont toujours malheureux. De même, le peuple russe a eu sa révolution, mais comme nous l'avons vu à Moscou, personne n'est heureux. C'est un phénomème qui se répète constamment partout dans le monde. A moins qu'on accepte l'autorité de Krishna, les gens seront toujours malheureux. Le vrai bonheur nous vient naturellement en acceptant Krishna. Tout le monde devrait le savoir. Toutes ces tentatives de vos grands dirigeants pour faire croire que nous tirons notre origine de certains éléments chimiques matériels sans vie, cela aussi est maya. Ils prétendent que grâce à l'amélioration de leurs techniques de recherche ils sont tout près de leur but.

Eh bien, dites à ces mécréants: “Votre “tout près du but” se prolongera encore et encore. Vous n'y parviendrez jamais à ce but. Voilà quelle est votre véritable situation. Vous n'atteindrez jamais le vrai but de cette manière.”

Disciple: Srila Prabhupada, leur concept d'évolution à partir d'éléments chimiques matériels est assurément voué à l'échec. Donc, ces personnes accepteront peut-être l'existence de l'Etre Suprême lorsqu'ils échoueront dans leurs tentatives. Après tout, leur conceptions matérielles finiront bien par échouer.

Srila Prabhupada: Finiront bien? Mais elles ont déjà échoué.

Disciple: Oui, mais ils y croient encore.

Srila Prabhupada: Ils s'obstinent à avoir encore de l'espoir justement parce que ce sont des ignorants et des mécréants Voilà tout. Leurs idées insensées ont déjà échoué.

Disciple: Mais ils n'en sont pas encore convaincus.

Srila Prabhupada: C'est qu'ils ne sont pas intelligents. Il existe un dicton bengali qui dit: dekhe sekhe teke seke. Cela signifie que lorsqu'une personne intelligente voit comment se passent les choses, il en a de ce fait une bonne compréhension: “Ah, tel acte entraîne telle conséquence”. D'un autre côté, il existe d'autres personnes de moindre intelligence qui ont besoin de subir directement les conséquences de tel ou tel acte afin de bien comprendre. Donc, dites-moi, lequel des deux est intelligent, celui qui comprend les choses simplement en les observant ou celui qui comprend les choses uniquement par l'expérience directe?

Disciple: Celui qui comprend simplement par l'observation.

Srila Prabhupada: C'est exact. Donc, bien avant que la mort ne frappe son propre corps, une personne intelligente comprendra par l'observation que toute chose matérielle a un début et une fin. C'est un fait que nous pouvons constater tous les jours. Nous constatons, par exemple, que le corps de notre père était ici pendant un certain laps de temps, puis il a disparu, à un moment donné il est mort.

De cette observation, je peux déduire et comprendre que le corps de mon fils et bien entendu, le mien aussi, suivront le même processus. Voilà le vrai savoir, tiré d'une observation minutieuse.

Depuis des temps immémoriaux, grâce à cette observation minutieuse, nous savons que le corps matériel ne peut pas être immortel. Cela est impossible. Lorsque certains mécréants des temps modernes disent: “ Nous ne mourrons pas. Nous deviendrons immortels grâce à une certaine modification des éléments chimiques”, nous savons qu'il s'agit là de pures inepties. Notre mouvement pour la conscience de Krishna affirme que la vie humaine est conçue pour la connaissance factuelle. C'est le savoir ultime, de manière à permettre à l'âme de se voir elle-même séparée de ce corps temporaire et, le moment venu, de retourner dans le monde éternel de Krishna. Mais vos dirigeants mécréants sont eux, au contraire, intéressés par leurs progrès.

Prabhupada speak out traduit de l'anglais par Alberto. (Suisse)

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare