Voici le résumé d'une lecture donnée par Srila Prabhupada le 10 juin 1969. (Śrīmad-Bhāgavatam 1.5.11)

Daivī hy eṣā guṇamayī mama māyā duratyayā [Bg. 7.14]. Dans la Bhagavad-gītā, vous constaterez que māyā est très forte, il est très difficile d'aller au delà des lois de la nature, pour qui? Qui n'est pas une âme qui a pris refuge en Kṛṣṇa. Maya. Mām eva ye prapadyante māyām etām ... Si vous n'êtes pas un criminel, vous n'avez pas à avoir peur du service de la police? Laissez agir le service de la police. Vous n'avez rien à faire. Aucun des services de la police va venir vous déranger. Non. Vous vivez paisiblement, légalement. Il n'y a pas ...

De même, si nous ne devenons pas conscient de Kṛṣṇa alors que nous avons cette opportunité, cette forme de vie humaine, nous pouvons comprendre ce qu'est Kṛṣṇa, et si nous ne prenons pas volontairement cette conscience, alors  māyā  agira. Par conséquent ... Tout comme une personne sait que "je commets des activités pécheresses. Je serai arrêté par la police et peut-être serai-je pendu. Je devrai donner ma vie." Il le sait, mais il le fait. Cela signifie volontairement qu'il se tue. Il se suicide. De même, si nous savons que «Tant que nous ne devenons pas conscient de Kṛṣṇa, māyā me punira de tant de manières», si je n'y prends pas garde, cela signifie que je me suicide.

Note par Aprakrita Dasa: "Ne pas se réaliser spirituellement est un véritable suicide. Tant que nous serons dans ce monde nous devrons prendre un nouveau corps à la fin de nos vies."

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare