alt
 
Seigneur prends pitié!

 

Je me souviens lorsque j'étais plus jeune d'une phrase qui revenait souvent le dimanche lors de la messe à l'église. "Seigneur prends pitié!" Je la répetais comme tous les autres lors de cette cérémonie de la messe, mais je ne comprenais pas trop son sens.
 

Je me demandais bien pourquoi Dieu devrait avoir pitié de nous. On prend pitié d'une personne, lorsque tout va mal pour elle. Cependant tout semblait bien aller pour moi et les gens dans l'église. Je ne trouvais pas que je faisais pitié et je me demandais aussi pourquoi les gens insistaient sur ces mots qui revenaient souvent pendant la messe. Pour demander pitié, ceci demande de comprendre que nous sommes dans une très mauvaise situation. Si une personne s'approche de nous dans l'intention de nous tuer, le seul recours que nous aurons si nous ne pouvons nous défendre sera de lui demander de nous accorder sa pitié. Il faut donc comprendre que lorsque nous supplions quelqu'un d'avoir pitié de nous c'est aussi par humilité que nous le faisons. Nous acceptons donc que nous sommes impuissant et que nous n'avons pas d'autres ressources pour nous défendre.

Ces mots ont pris leur sens et ce, plusieurs années plus tard lorsque je suis devenu un disciple de Krishna. Il y a aussi dans notre mouvement une prière qui revient souvent. "Les Saints Noms du Seigneur, on devrait les chanter sans nulle prétention, en toute humilité, en se considérant moins qu'un fétu de paille sur la route, en devenant plus tolérant que 1'arbre, et toujours prêt à offrir à autrui ses respects. Avec un tel esprit, c'est alors qu'on peut sans fin chanter les Saints Noms du Seigneur."

 

Dans ce monde matériel, tout va mal. Il m'est arrivé dans ma vie de dévot d'entendre dire par des gens, lors de la prédication que les dévots de Krishna sont pessimistes. Je ne cache pas que c'est le cas. Nous sommes très pessimistes face au monde matériel. Il y a de quoi l'être aussi. Je vais peut être dérangé quelques personnes en disant ceci, mais tout va mal pour nous tous. Nous sommes dans une situation très inconfortable, car nous devons naître et ceci demande que nous passions plusieurs mois dans un endroit très restreint qu'est le ventre de notre mère. Nous devons aussi être malade, qui aime ceci? Nous devons aussi vieillir. Personnellement, j'aurai, l'été qui vient 59 ans. Ce n'est plus vraiment jeune. Je me rends compte que je n'ai plus la force que j'avais. De petits problèmes de santé apparaissent de plus en plus souvent. Les dernières années de ma mère furent pour elle, épouvantables. Pour oublier ses souffrances elle ne cessait de dormir et elle répétait sans cesse qu'elle avait hâte de mourir. La mort était pour elle, préférable à ce qu'elle devait endurer tous les jours. C'est ce que propose la vieillesse.

 

De mon côté, j'en ai encore pour combien de temps à vivre dans ce corps. Comment se passeront mes dernières années? J'ai vu mon père et ma mère souffrir dans les dernières années de leur vie. Des tantes, des oncles qui ont dû affronter la même situation que mes parents. Par expérience, ce que me réserve le futur n'est pas très brillant et ceci est la même chose pour vous tous. Je ne suis pas le seul dans cette situation. Nous devrons tous mourir. Je ne veux pas mourir et je suis persuadé que personnes d'entre vous désire ceci. On n'a pas décidé un jour de mourir. Ceci nous est imposé de force. Alors nous sommes très défavorisés et nous faisons vraiment pitié. Oui, nous faisons pitié, car nous ne pouvons empêcher ceci. Nous ne pouvons être épargné de la naissance, de la maladie, de la vieillesse et de la mort.

On peut essayer d'oublier ces réalités, en essayant de jouir de ce monde, mais tôt ou tard nous devrons faire face à ces réalités. Pauvres de nous, qui sommes aux prises avec ces difficultés.

 

Il faut comprendre que nous avons un jour, lorsque nous étions dans le monde spirituel décidé de venir en ce monde. A cause de notre indépendance, nous avons cessé de servir Krishna et Celui-ci nous a envoyé dans le monde matériel. Nous n'avons pas très bien utilisé notre indépendance. Par contre, d'un mauvais échange nous devons en prendre le meilleur. Lorsque nous faisons une transaction et que nous nous rendons compte que nous avons fait une erreur, nous devons nous consoler en prenant le meilleur de cet échange. C'est ce que nous devons faire maintenant. Comment le faire? En mettant en pratique les enseignements de la conscience de Krishna.

 

Comme je le disais un peu plus haut les dévots sont pessimistes face au monde matériel, mais non à la vie spirituelle. Celle-ci est d'application joyeuse. Nous mangeons ce qu'il y a de meilleur. Nous faisons de grands festins qui feraient honte aux meilleurs cuisiniers de ce monde. Nous organisons de grands festivals. Chaque jour est pour le dévot de Krishna une grande fête. Nous chantons, dansons et festoyons. Quelle belle vie!

 

Le futur est reluisant pour le dévot de Krishna. Au moment de la mort, lorsqu'il quittera son corps il retournera dans le monde spirituel, là où aucune misère n'existe. Si le dévot n'a pas complété son progrès spirituel, il ira sur les planètes édéniques pour y vivre plus de 10 000 années en des endroits très opulents. Là, où il y a de grands lacs couverts de lotus d'or brillant et de belles fleurs qui contribuent à rehausser la beauté magnifique de l'endroit. Là aussi, où le bourdonnement des abeilles enivrés de miel se mêle aux chants très mélodieux des oiseaux. Vous trouverez aussi sur certaines de ces planètes édéniques des lacs et rivières dont les bords sont couverts de pierres précieuses qui ressemblent à des grains de sable. L'eau y est aussi claire que le cristal, et quand les nymphes célestes s'y baignent, le parfum de leur corps se mêle à l'eau et à la brise, enrichissant ainsi l'atmosphère. etc.

 

Que dire des planètes spirituelles. Sur celles-ci, la terre, les arbres, les fruits et les fleurs, ainsi que les vaches, tout est entièrement spirituel et personnel. On y retrouve à volonté, légumes, lait, joyaux, belles demeures et des jardins. Dans ce monde, il n'existe aucune différence entre l'arbre et l'animal, ou entre l'animal et l'homme. Sur ces planètes tout a également une forme définie. Malgré qu'ils prennent des apparences diverses les arbres, les animaux et les hommes, il n'y a pas entre eux une différence, car ils sont de nature spirituelle. Ces planètes regorgent de richesses. On y trouve aussi des aéronefs grâce auxquels les habitants voyagent à travers ce monde en compagnie de leurs bien-aimées. La beauté de ces femmes dépasse de loin la beauté des femmes vivant dans le monde matériel. Malgré leur ravissant visage, sans compter leurs parures d'émeraudes et d'autres joyaux, les hommes parce que trop absorbés à servir l'être suprême ne se sentent pas attirés par leur beauté sublime. Ceci fait que les rapports entre les hommes et les femmes sont harmonieux et ce sans qu'intervienne le facteur sexuel. Ils goûtent un plaisir bien supérieur d'où l'inutilité du plaisir de la chair.

 

Ce monde regorge de variété. Tout est animé sur ces planètes. Les tourterelles, les coucous, les grues, les cygnes, les perroquets, cessent leur tapage lorsque les bourdons chantent sur un ton aigu les gloires du Seigneur. Il n'y existe aucune envie qui vient déranger les habitants entre eux. Ceux-ci voyagent dans leurs aéronefs fait d'émeraudes et d'or accompagnés de leurs compagnes aux larges hanches et aux visages merveilleux et souriants. Au lieu comme dans le monde où nous vivons présentement, d'hommes d'affaires, de politiciens, de marchandises, de sacs postaux, les citoyens de ces vaisseaux spirituels accompagnés de leurs compagnes féeriques à la beauté fascinante, prennent plaisir à des voyages d'agréments, pour lesquels ces appareils ont été conçus. Ils rehaussent ainsi la beauté du ciel spirituel. Celui-ci est illuminé par ces aéronefs richement décorés qui produisent leur propre lumière et qui ne s'accompagnent d'aucun bruit assourdissant. Nos avions matériels ne procurent aucune sécurité, ils peuvent tomber à tout moment puisque la matière est imparfaite. Les aéronefs qui voyagent dans le ciel spirituel brillent d'un éclat transcendant. Les personnes vivant dans ce monde jouissent d'une opulence spirituelle, tout d'émeraudes et de joyaux divers. A cet endroit les ornements d'or incrustés de pierreries ne sont pas obtenus par un dur travail. Les maisons sont en marbre, le sol est fait de pierres philosophales. Pas besoin de nettoyer ces pierres, car il n'y a pas de poussière. Les jardins, au bord d'étangs divins les rives sont pavées de corail. Il ne manque rien dans ce monde, rien de ce que nous retrouvons dans le monde matériel. Les mêmes objets s'y retrouvent et ils possèdent une valeur infiniment plus grande, car ils sont spirituels et donc éternels. A l'inverse du monde matériel rien n'a été créé, tout y existe éternellement. Il n'y a pas d'annihilation ni de destruction. Le temps n'a pas d'emprise.

 

Alors le choix nous est donné. Nous pouvons retourner dans le monde spirituel à être heureux ou alors rester dans le monde matériel. Si Krishna ne vient pas Lui-même, Il envoie Son pur dévot pour nous aider à retourner dans le monde spirituel. Srila Prabhupada est venu nous donner la façon de retourner dans ce monde libre d'anxiété et le moyen est le chant du mantra: Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare. C'est simple et aussi d'application joyeuse. Qu'avez-vous à perdre en le récitant? Tout ce que vous perdrez est de naître, d'être malade, de vieillir et de mourir. Le choix vous est donné. Retourner à Krishna ou continuer à faire pitié en ce monde. A vous de choisir. Je ne peux choisir pour vous, mais je peux vous donner les instructions que m'ont aussi été données par Srila Prabhupada, celui qui fut envoyé par Krishna pour nous sortir de ce pétrin dans lequel il nous aurait été impossible d'en sortir. Nous ne savions même pas que nous étions dans cette mauvaise situation alors que dire d'en sortir. Je souhaite que vous preniez au sérieux cette instruction qui vous libérera du cycles des morts et renaissances. Hare Krishna.

Aprakrita dasa

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare