La conception actuelle du communisme est défectueuse car ceux qui la prônent n'ont pas acquis cette vision impartiale des choses. Ils clament l'égalité universelle mais ils excluent les animaux de leurs traitées de paix. Cette lacune dans leur philosophie vient de ce qu'ils ne songent pas à établir une société propre à favoriser l'élévation spirituelle de tous les êtres. Une société convenablement organisée doit permettre à ses membres de se libérer du joug des gunas. (Diverses influences de la nature matérielle) Le seul moyen d'atteindre ce but est de maintenir une classe de brahmanas, sages et intelligents, capables de guider les trois autres groupes sociaux. Les brahmanas ont pour tâche de conseiller les chefs d'Etat, lesquels doivent assurer l'application des principes favorables à l'élévation spirituelle de toute la population.

Le troisième groupe veille à la production des denrées alimentaires et au commerce, le quatrième assiste les trois autres. Sous l'effet de la nature matérielle, les hommes sont portés vers différents types d'occupations; aussi est-il indispensable de diviser le travail en conséquence. Mais ces groupes de travail doivent coopérer. La tête a beau être l'élément indispensable du corps, cela n'enlève rien à l'importance des jambes. Il doit donc exister des divisions dans la société, mais il faut également que les différents groupes coopèrent et favorisent le cheminement de chacun vers Krishna, vers Dieu. L'harmonie ne peut régner qu'à cette condition, car l'individu ignorant n'accorde à autrui que très peu d'importance. Il veut toute protection pour lui-même: qu'importe les autres? Qui devient conscient de la Vérité Absolue, au contraire, traite de façon impartiale tous les êtres vivants et non plus seulement les humains. Parmi les 8 400 000 espèces existantes, seules 400 000 sont humaines; c'est pourquoi il est indispensable que les plus intelligents parmi les hommes soient formés de manière à comprendre la Vérité Absolue. Tout le monde, certes, ne peut faire immédiatement partie de ce premier groupe, mais, comme les diverses catégories sociales coopèrent au service de Krishna, il n'y a pas d'exploitation des uns par les autres et donc pas de luttes de classes. Si l'une de vos jambes s'infecte, vous ne la négligerez pas pour ne prendre soin que de votre tête. De même aucune partie de la société ne sera considérée si toutes contribuent au développement de la conscience spirituelle commune. Aussi, bien que les divisions sociales soient rendues nécessaires par les lois de la nature, les groupes ainsi formés doivent recevoir une éducation adéquate et, en s'entraidant, progresser vers la connaissance de la Vérité Absolue. C'est de cette manière qu'il faut concevoir l'Etat parfait.

Tiré du livre: "Manifeste pour un monde meilleur."

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare