Dr. Singh: Srila Prabhupada, les biologistes disent qu'il existe de nombreuses espèces qui peuvent se reproduire sans qu'intervienne le phénomène sexuel. Est-ce reconnu par les Vedas?

Srila Prabhupada: Bien sûr.

Dr. Singh: Nous ne pouvons donc pas freiner leur reproduction?

Srila Prabhupada: Non, c'est impossible. Tant d'êtres vivants viennent en ce monde pour y jouir des plaisirs matériels, et la reproduction doit donc se perpétuer pour leur donner un corps à tous. L'univers matériel est une sorte de prison. Vous ne pourrez jamais supprimer les établissements pénitentiaires: dès qu'un malfaiteur en sort, un autre vient le remplacer. Sri Caitanya Mahaprabhu S'entretenait à ce propos avec l'un de Ses dévots, Vasudeva Datta. Ce dernier L'implorait de libérer tous les êtres de l'univers de leur emprisonnement, "et si Vous les estimez trop pécheurs pour qu'ils se corrigent," ajouta-t-il, "alors je veux bien prendre sur moi tous leurs péchés". Mais Caitanya Mahaprabhu lui répondit: "A supposer que Je délivre cet univers entier avec tous les êtres qu'il contient, il ne s'agit de toutes façons que d'un univers parmi tant d'autres, d'un grain de moutarde perdu parmi des milliers d'autres. Qu'un grain de moutarde s'échappe d'un sac plein de ces graines, cela compte pour bien peu." Il n'est donc pas vraiment possible d'arrêter le processus de reproduction, car les êtres existent en nombre infini.

Dr. Singh: Vous avez dit que cette période d'emprisonnement doit permettre aux êtres à apprendre à se libérer des chaînes du cycle des morts et des renaissances.

Srila Prabhupada: Oui. Il faut pour cela suivre le processus du bhakti-yoga pour parvenir à la conscience de Krsna.

Puisé dans le livre: "La vie vient de la vie". (Treizième entretien)

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare