Les hommes de science prétendent que la vie résulte d'éléments chimiques. Mais d'où viennent ces éléments? Voilà la véritable question qu'il faut se poser. Or, nous disons qu'ils sont produits par la vie, ce qui implique que la force vitale possède des pouvoirs surnaturels. Chaque oranger, par exemple, porte de nombreux fruits qui, tous, contiennent divers éléments chimiques acides, sucre, etc. Comment ces éléments sont-ils produits si ce n'est par la vie qui habite ces arbres? Voilà pourtant ce que les hommes de science n'arrivent pas à comprendre. Ils basent toutes leurs recherches sur l'étude des éléments chimiques, mais ils ne peuvent définir leur origine. Or, cette origine, c'est Dieu, la source de toute vie. De même que chaque corps doté de vie produit de nombreux éléments chimiques, Dieu, la Vie Suprême, est à l'origine de tous les éléments chimiques présents dans l'air, dans l'eau ou sur la terre, chez les hommes ou chez les animaux. Voilà ce que l'on entend par pouvoir surnaturel. Aussi demeure-t-il impossible de percer le mystère de l'origine de la vie si l'on n'admet pas le pouvoir surnaturel du Seigneur.

Ils doivent alors expliquer l'origine des éléments chimiques. Rien qu'un arbre ordinaire en produit des quantités; faute de pouvoir expliquer ce phénomène, les scientistes doivent reconnaître que la force vitale possède une puissance d'ordre surnaturel. Les corps grandissent. Cette croissance s'opère grâce à une énergie de nature inconcevable, ou acintya-sakti. Or, si cette acintya-sakti existe chez des êtres ordinaires, combien doit-elle être plus grande en Dieu! Les pouvoirs de l'être distinct sont de même nature que ceux de Dieu, mais avec la différence que l'être distinct ne peut produire qu'une petite quantité d'éléments chimiques alors que l'Etre Suprême, Lui, en élabore des quantités infinies. Par exemple, si je suis capable de produire quelques gouttes d'eau sous forme de sueur, Dieu, Lui, peut créer des océans. Et tout comme il suffit d'analyser une goutte d'eau de mer pour connaître exactement la composition qualitative de l'océan tout entier, en étudiant l'être vivant, lequel est un fragment de Dieu, nous pouvons commencer à saisir la nature de Dieu. Celui-ci, disions-nous, possède des pouvoirs surnaturels prodigieux qui agissent à la perfection. Voyons le phénomène de l'électricité: certaines machines électriques sont si bien conçues qu'il suffit de pousser un bouton pour que tout le travail s'accomplisse automatiquement. Pareillement, il suffit d'un ordre du Seigneur pour que s'amorce l'entière création de l'univers. Vu sous ce jour, les mécanismes régissant la nature matérielle sont faciles à comprendre. Les pouvoirs de Dieu sont à ce point prodigieux que sur Son ordre seul, l'entière création s'opère sur-le champ.

D'où vient que, parmi tous les êtres, seuls les oiseaux ont le pouvoir de voler, sinon de leur acintya-sakti? Autre exemple: la formation de liquide séminal à partir du sang chez l'homme. Là aussi, de toute évidence, intervient quelque pouvoir surnaturel. Et les êtres vivants en manifestent ainsi tout un éventail: la vache en mangeant de l'herbe, peut donner du lait. Personne ne s'en étonne, mais qui est capable d'en faire autant? N'est-ce pas là un autre pouvoir surnaturel? Même phénomène chez la femme: la nourriture qu'elle absorbe lui permet de produire du lait alors que l'homme, lui, n'a pas ce pouvoir; et pourtant, tous deux appartiennent à la même espèce vivante. Tout ceci n'est que l'expression des pouvoirs surnaturels de l'être vivant.

Votre corps, sous l'effet d'une puissance surnaturelle, peut transformer la nourriture absorbée en tissus organiques différenciés, mais en laboratoire, sans ce pouvoir surnaturel, vous n'êtes même pas capable, comme une simple vache, de produire du lait avec de l'herbe. Vous devez donc admettre l'existence d'un pouvoir surnaturel.

Puisé dans le livre: "La vie vient de la vie".

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare