Une grande partie de la population croit aux lois du karma. Loi de la nature selon laquelle toute action matérielle, bonne ou mauvaise, entraîne obligatoirement des conséquences, lesquelles ont pour effet d'enchaîner toujours davantage son auteur à l'existence matérielle et au cycle des morts et des renaissances. Certains viennent au monde dans des familles riches, beaux, intelligents etc et pour d'autres, c'est complètement l'inverse. Par ceci on peut comprendre que tous n'ont pas la même destinée.

On peut croire au karma ou ne pas y croire. On peut croire différentes choses, mais d'y croire ne veut pas dire que ceci existe. Je peux croire que je ne laisserai pas mon corps, mais je le quitterai un jour. Alors la croyance n'est pas la vérité. Si nous acceptons que la loi du karma existe, alors nous devons savoir pourquoi nous acceptons ce fait comme une réalité.

Il faut comprendre avant tout que toute loi est établie par une personne. Qui est cette personne qui remet à tous ce qu'ils méritent et comment s'y prend t'elle? C'est tout un travail que de remettre à des milliards de gens ce qu'ils méritent. C'est très complexe de tout remettre à chacun leur dû. Cette personne aussi doit être au courant de toutes les actions des gens, afin de remettre à ceux-ci leurs récompenses ou punitions. Avez-vous déjà pensé à ceci? Cette personne doit être témoin de tout. Mais qui est le témoin de nos actions de la vie précédente?

Voici ce que disent les Écritures à ce propos:
Différents devas observent tous leurs agissements matériels particulièrement le deva du Soleil, et les portent au compte du karma de leur prochain corps. Les calculs astrologiques forment ce qu'on appelle le jyoti-sastra. C'est parce que le jyoti, ou la lumière de ce monde, vient des diverses étoiles et planètes que cette branche du savoir a pour nom jyoti-sastra, ou "science des luminaires". Les calculs portant sur le jyoti permettent de déterminer notre avenir, ce qui revient à dire que tous les luminaires -les étoiles, le Soleil et la Lune- sont témoins des activités de l'âme conditionnée. C'est ainsi que chacun reçoit un type de corps particulier. Un être concupiscent dont la vision est voilée par la poussière soulevée par le tourbillon de vent de l'existence matérielle ne considère nullement que les différentes étoiles et planètes observent ses actions et le reportent sur son compte.
(S.B. chant5, chap13, verset 4, teneur et portée)

L'âme individuelle ne peut agir qu'en collaboration de l'Ame Suprême, car c'est Celle-ci qui lui donne des directives en vue d'agir ou non (mattah smrtir jnanam apohanam ca) Nul ne peut agir sans l'approbation de l'Ame Suprême, car Elle est le témoin des actes (upadrasta) et c'est Elle qui consent ou non à leur accomplissement. Celui qui étudie avec soin, sous la direction d'un maître spirituel authentique, peut saisir le savoir véridique selon lequel Dieu, la Personne Suprême, est en fait Celui qui dirige toutes les activités de l'âme individuelle, de même que Celui qui ordonne leurs conséquences.
(S.B. chant7, chap2, verset 45 teneur et portée)

L'Ame Suprême sise dans le coeur de chaque être. Il est témoin de toutes nos actions, et nous en fait récolter les fruits (karmaphala). Nous pouvons nous-mêmes oublier ce que nous avons accompli au cours de nos existences passées, mais parce que le Seigneur en fut témoin, les conséquences de nos actes nous échoient quand même, et nous sommes obligés de les subir, même si nous ignorons d'où elles proviennent.
(Sri Isopainisad mantra V)

Le Paramatma est à l'origine de la conscience et Se trouve témoin de chacune des activités de l'âme distincte. L'Ame Suprême donne à tous la possibilité d'agir librement, puis devient le témoin de ses actes.
(Bhagavad-gita. chapitre 8, verset 4 teneur et portée)

A l'heure de la mort, les éléments plus subtils (le mental, l'intelligence et l'ego) qui, lorsqu'ils sont réunis, portent le nom de "conscience", transportent l'âme spirituelle infinitésimale dans un autre corps afin qu'elle puisse y connaître des joies ou des souffrances en proportion de ses activités antérieures.
Le Seigneur Suprême Se tient dans le coeur de tous les êtres, ô Arjuna, et dirige leurs errances à tous, qui se trouvent chacun comme sur une machine, constituée d'énergie matérielle.
Gita 18.61

le Paramatma, habite le coeur de tous les êtres et les dirige. Changeant de corps, l'être distinct oublie ses actes passés, mais le Paramatma, l'Ame Suprême, qui connaît le passé, le présent et le futur, témoigne de ses actes. Les êtres conditionnés se trouvent donc dirigés dans tous leurs actes par l'Ame Suprême. Sous la direction de l'Ame Suprême, ils obtiennent ce qu'ils méritent, sous Sa direction, ils sont portés par la machine du corps, constituée d'énergie matérielle. Aussitôt que l'être est placé en un corps, il lui faut agir selon les conditionnements propres à ce corps. Un homme au volant d'une voiture rapide ira certes plus vite qu'un autre moins bien pourvu, même si les deux conducteurs sont de même force, de même nature, comme les êtres vivants. Pareillement, sous l'ordre de l'Etre Suprême, la nature matérielle façonne, pour un être particulier, un corps particulier, qui lui permet d'agir selon les désirs de sa vie précédente. Les êtres n'ont pas toute indépendance. Nul ne doit se croire indépendant de Dieu, la Personne Suprême, car tous demeurent constamment sous le contrôle du Seigneur.

Krishna dit aussi dans la Bhagavad-gita au chapitre 15 verset 15: "Je Me tiens dans le coeur de chaque être, et de Moi viennent le souvenir, le savoir et l'oubli."

L'être conditionné oublie tout de sa vie antérieure, mais il agira selon les directives du Seigneur, témoin de toutes ses œuvres. Grâce au Seigneur, qui lui donne la connaissance nécessaire, mais aussi bien le souvenir ou l'oubli, il pourra commencer d'agir, dans le prolongement des actes accomplis au cours de sa vie précédente. Krishna situé dans le coeur de chaque être accorde à tous les fruits de ses actes intéressés, ce que nous appelons karma. Comment, pouvons-nous subir notre karma, si personne n'est témoin de nos actes? Krishna est le témoin de nos actes, et Il donne à chacun ce qu'il mérite.

Tout se meut sous la direction de Dieu, la Personne Suprême. Nous pouvons assimiler ce point, mais il reste extrêmement difficile de comprendre comment cela se produit vraiment. Nous n'arrivons même pas à comprendre les mécanismes systématiques qui agissent à l'intérieur de notre corps. Le corps représente un petit univers, et puisque nous ne pouvons comprendre ce qui se passe dans ce petit univers, comment le pourrions-nous pour un univers plus grand? Cet univers est bel et bien difficile à comprendre; cependant les sages érudits nous ont prévenus comme l'a aussi fait Krishna, que ce monde est un lieu de souffrances où tout est temporaire. Nous devons abandonner ce monde et retourner en notre demeure originelle, auprès de Dieu, la Personne Suprême. Les matérialistes peuvent objecter: "Si ce monde matériel et son mécanisme sont impossibles à comprendre, comment pouvons-nous le rejeter?" Nous devons rejeter ce monde matériel parce que ceux qui maîtrisent la sagesse védique le rejettent. Même si nous ne pouvons comprendre ce que représente ce monde matériel, nous devrions être prêts à le rejeter suivant le conseil des sages érudits, et surtout celui de Krishna.

Krishna dit: "Quand ils M'ont atteint, les yogis imbus de dévotion, ces nobles âmes, s'étant par là élevés à la plus haute perfection, jamais plus ne reviennent en ce monde transitoire, oú règne la souffrance." On doit retourner en notre demeure originelle, auprès de Dieu, car cela représente la perfection suprême de la vie. Retourner à Dieu signifie rejeter ce monde matériel. Bien que nous ne puissions comprendre les fonctions de ce monde matériel ni s'il nous est bénéfique ou non, selon le conseil de l'autorité suprême nous devons le rejeter et retourner à Dieu, en notre demeure originelle.

De comprendre les lois complexes du karma n'est pas ce qui est important. Ce qui l'est, c'est de retourner dans notre demeure originelle après de Krishna.

Écrit et compilé par Aprakrita dasa.


Recevez la nouvelle quotidiennement dans votre courriel.
ARCHIVES


Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare
Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare