En cet âge, le chant du Saint Nom est plus important que le yoga méditatif :

Dans cet âge, il n'est pas toujours possible de trouver un lieu retiré; le hari-nama sankirtana s'avère donc plus pratique que le yoga :

On trouve en Inde des lieux saints où les yogis se rendent pour méditer dans la solitude, ainsi que le recommande la Bhagavad-Gita. Dans sa forme traditionnelle, il n'est pas possible de pratiquer le yoga dans un lieu public. Mais lorsqu'on parle de mantra-yoga ou de kirtana, c'est-à-dire du chant du mantra : Hare Krishna, Hare Krishna, Krishna Krishna, Hare Hare / Hare Rama, Hare Rama, Rama Rama, Hare Hare - plus il y a de personnes présentes, plus les résultats sont heureux. Il y a cinq cents ans, en Inde, lorsque Sri Chaitanya Mahaprabhu organisait un kirtana, Il plaçait seize personnes à la tête de chaque groupe pour diriger le chant, auquel répondaient en chœur des milliers de personnes. Cette pratique du kirtana, qui consiste à chanter en public les noms et les gloires de Dieu, est tout à fait praticable, et même particulièrement accessible à notre époque, alors qu'au contraire le yoga de la méditation est très ardu. La Bhagavad-Gita spécifie d'ailleurs clairement que pour le pratiquer, il faut se retirer dans un lieu saint et solitaire; autrement dit, il faut quitter le foyer. Et dans cet âge de surpopulation, il n'est pas toujours possible de trouver un tel lieu. Mais rien de tout cela n'est nécessaire pour pratiquer le bhakti-yoga.

Le bhakti-yoga comporte neuf pratiques distinctes : l'écoute, le chant, le souvenir, le service formel du Seigneur, le culte de la murti dans le temple, la prière, l'accomplissement des désirs du Seigneur, le service amical de Krishna et le sacrifice de tout ce que l'on possède. Parmi ces pratiques, l'écoute et le chant (sravanam kirtanam) sont considérées les plus importantes. Lors d'un kirtana (chant public), une personne peut chanter le maha-mantra : Hare Krishna, Hare Krishna, Krishna Krishna, Hare Hare / Hare Rama, Hare Rama, Rama Rama, Hare Hare, tandis qu'un groupe de gens écoute; et à la fin du mantra, le groupe peut reprendre le chant, permettant ainsi au premier chanteur d'écouter à son tour. L'écoute et le chant alternent ainsi dans un échange réciproque. On peut facilement se livrer à cette pratique chez soi, en famille ou entre amis, ou encore en groupes plus importants, dans un lieu public. Quant au yoga de la méditation, on peut toujours essayer de le pratiquer au cœur d'une grande ville ou en société, mais il faut bien savoir que c'est là une invention de toutes pièces n'ayant rien à voir avec la méthode recommandée dans la Bhagavad-Gita. (PY, pp. 15-16)

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare