La Nouvelle du Jour

 

 

Je lisais dernièrement qu'une actrice égyptienne devait comparaître devant la justice car elle avait porté une robe transparente lors de la cérémonie de la fermeture du festival international du film du Caire. Cela, dans ce pays est un délit passible de cinq ans de prison et qui sera examiné au mois de janvier prochain. (2019) Devant de nombreuses plaintes l'actrice a admis qu'elle avait fait un mauvais calcul quand elle avait choisi cette robe, Elle ne pensait pas que cela déclencherait tant de colère.  

 Il est rare de nos jours qu'un pays porte attention à ce genre de comportement. Il n'est plus rare cependant de voir des artistes s'hexiber en public. Cela a bien sûr un effet sur le comportement sexuel de la population. 

Je me suis demandé ce que disent les Écritures à ce propos et j'ai fait une courte recherche dans les livres de Srila Prabhupada à propos de la chasteté que je vous présente ici et que voici:

- Une population saine est le principe fondamental de la paix, de la prospérité et du progrès spirituel dans la société des hommes. Les principes moraux du varnasrama-dharma furent donc conçus de façon à diriger la société tout entière vers le progrès spirituel en y assurant le maintien de la vertu. La pureté d'une population dépend de la chasteté et de la fidélité des femmes. Or, de même qu'un enfant se laisse facilement abuser, une femme a tendance à se laisser corrompre. Pour cette raison, tous deux ont besoin de la protection des aînés de la famille. Selon Cânakya Pandita, l'intelligence des femmes est généralement de moindre vigueur, aussi est-il difficile de leur donner pleine confiance. Mais si leur chasteté et leur dévotion sont sauvegardées grâce à divers actes de piété et au respect des traditions familiales, elles ne se laisseront pas entraîner dans l'adultère et engendreront une descendance vertueuse, capable de participer au varnasrama-dharma. Au contraire, que ce système social ne soit pas respecté, et le commerce assidu entre hommes et femmes conduit à l'adultère, avec le risque d'engendrer une population indésirable. Par la faute d'hommes irresponsables, des enfants souillés, indésirés, envahissent la société, d'où viennent ensuite guerres et épidémies. (Bhagavad-gita 1.40)

 

- La protection de la femme préserve sa chasteté et, par le fait même, la pureté morale de la société tout entière; ainsi peuvent être conçus des hommes de nature exemplaire, capables de maintenir la société dans un état de paix, de quiétude et de progrès. (Srimad-Bhagavatam 1.8.5 - Teneur et portée)

 

Écrit et recherche par Aprakrita Dasa

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare