La Nouvelle du Jour

 

Il y a quelque temps une amie m’a demandé de lui expliquer un passage de la Bhagavad-gita que voici :

''L'homme peut, par des sacrifices (yajnas), atteindre les planètes édéniques et jouir des plaisirs qu'on y trouve, mais ses mérites épuisés, il retrouvera sur Terre un corps d'homme. L'être, l'âme, descend alors dans une goutte d'eau, puis est transféré dans une graine de céréale, qui, mangée par un homme, est transformée en sperme; ce sperme fécondera une femme, qui lui donnera de nouveau un corps humain, pour qu'il accomplisse des sacrifices et le cycle recommencera. Ainsi, l'être conditionné va et vient, sans fin, sur le sentier matériel. (Bhagavad-gita 8.3 teneur et portée)''

 

Il est dit ici, que celui qui n’a pas réussi à compléter le processus du bhakti yoga qui est le pur amour pour Krishna, ira passer sa prochaine vie sur les planètes édéniques. Cet endroit est un endroit où la gratification des sens est plus grande que sur la planète terre. Il est donc facile à cet endroit d’oublier le véritable but de la vie qui est le retour à Krishna.

 

Il est dit dans le texte dont mon amie ne comprend pas bien qu’après avoir passé un laps de temps sur les planètes édéniques, l'âme qui est la vraie personne, qui n’a pas réussi à se libérer de ce monde matériel reviendra sur terre dans une goutte de pluie qui deviendra par la suite une graine de céréale. Celle-ci sera mangée par un homme pour finalement devenir en sperme qui sera injecté dans le corps de sa future mère pour reprendre un corps humain. Il lui sera possible à ce moment de continuer le processus du bhakti-yoga et retourner finalement dans le monde spirituel en compagnie de Krishna.

 

Il n’est pas si facile de retourner à Krishna, il faut vraiment se libérer de tous nos attachements matériels et nous en avons beaucoup. Cela demande de grands efforts pour retourner à Krishna et il n’est pas certain que nous y parviendrons en cette vie. Nous avons en nous ce désir de jouir de ce monde matériel et par le fait même devenir imprudent face au retour à Krishna et de succomber au plaisir de la chair qui est le plus grand désir de ce monde. Le sexe est les barreaux de cette prison du monde matériel.

 

D’aller sur les planètes édéniques est ce qui attend le dévot qui n’a pas complété le processus du bhakti-yoga. Arjuna dans la Bhagavad-gita a aussi demandé plus d’informations à Krishna à propos de celui qui n’a pas terminé ce processus en cette vie au chapitre 6 verset 37 à 44 que voici :

 

‘’Arjuna dit:
Celui qui, après avoir emprunté avec foi le sentier du yoga, l'abandonne, pour n'avoir pas su détacher du monde son mental, et qui, par suite, n'atteint pas la perfection spirituelle, ô Krsna, quel est son destin? Se détournant ainsi du chemin de la réalisation spirituelle, ô Krsna au-bras-puissant, ne périt-il pas, comme un nuage se dissipe, privé de tout refuge? En ce point gisent mes doutes, ô Krsna; veuille, je T'en prie, les dissiper complètement, car nul autre que Toi ne le peut. ‘’

 

Voici ce que Krishna lui répond : ‘’Le Seigneur bienheureux dit:
''O fils de Prtha, pour le spiritualiste aux actes heureux, il n'est de destruction ni dans cette vie, en ce monde, ni dans l'autre; jamais, Mon ami, le mal, ou l'infortune, ne s'empare de lui. Après des années sans nombre de délice sur les planètes où vivent ceux qui ont pratiqué le bien, celui qu'a vu faillir la voie du yoga renaît au sein d'une famille riche et noble, ou vertueuse. Il peut aussi renaître dans une famille de sages spiritualistes. En vérité, il est rare, ici-bas, d'obtenir une telle naissance. Là, ô fils de Kuru, il recouvre la conscience divine acquise dans sa vie passée, et reprend sa marche vers la perfection. En vertu de la conscience divine acquise dans sa vie passée, il est tout naturellement porté vers la pratique du yoga, parfois même à son insu. Désireux de connaître le yoga, il transcende déjà tous les rites scripturaires.''

 

Il serait donc plus prudent de terminer en cette vie le processus du retour à Krishna, car reprendre un autre corps en ce monde matériel n’est pas du tout une partie de plaisirs. Il serait bien de revoir cet article présenté il y a quelque temps et qui démontre bien que ce n’est pas du tout agréable. Voir ici. Il est préférable de retourner dans le monde spirituel dont voici la description en cliquant ici.

Aprakrita Dasa

 

 

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare