Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 

L’univers dans lequel nous vivons est décrit étant multidimentionnel par les Puranas et le cinquième chant du Srimad Bhagavatam. Notre examen de cet univers à travers cette tridimentionnalité est comparé à celui de plusieurs aveugles qui tâtonnent différentes parties d’un gigantesque éléphant. Les minuscules parties auxquelles nous avons accès à travers nos sens limités ne sont pas représentatives de sa nature réelle. En effet, si nous prenons l’exemple près de nous du soi-disant voyage sur la lune d’Appolo, plusieurs doutes surgissent dans notre esprit quand à la véracité de cet exploit. Srila Prabhupada a rejeté d’emblée cette information peu logique. Dans les Siddhantas astronomiques, la lune est considéré comme un astre édénique couvert d’une végétation luxuriante et peuplée de devas. Srila Prabhupada déclare:
"Certains tentent d’approcher la lune, ou d’autres planètes, par des moyens mécaniques… Mais leurs plans ne sauraient se réaliser: par les lois de l’Être Suprême, chaque lieu à un certain ordre d’êtres, selon les actes qu’ils ont accomplis"
(S.B.1.5.18 T).

Il affirme que la Lune, Vénus et le soleil, considérées comme des planètes célestes faites de matière subtile demeurent inaccessibles aux savants puérils, et ceci, parce que l’accès à ces planètes n’est possible qu’à ceux qui vivent dans la vertu. Srila Prabhupada considère que cette politique d’immigration instaurée par les dévas est l’une des raison principales qui font qu’on ne peut croire à cette expédition lunaire. En effet le terme même loka en sanskrit signifie à la fois "planète" et "niveau de conscience". Il déclara aussi à des journalistes que le corps humain même pourvu de scaphandre ne pourrait s’adapter à l’atmosphère lunaire. Il souligna que si le voyage n’avait pas mis en scène de toutes pièces, les astronautes, à la rigueur, seraient peut-être aller sur Rahu, un satellite sombre de la Lune.

Ces doutes ont été ressentis par d’autres personnes depuis 1964 même s’il était difficile d’imaginer une fraude aussi colossale. Aujourd’hui nous avons accès au documentaire français, "Dark side of the moon" qui dénonce clairement le coup monté. Ce documentaire a été télévisé par RDI il y a trois semaines. Selon ce film, le voyage lunaire, financé par les Etats-Unis aurait été orchestré par le cinéaste bien connu, Stanley Kubrick. Le tournage aurait été effectué sur le même plateau qui aurait servi pour son film "Odyssée 2001" en Angleterre, les techniciens qui faisaient partie de l'équipe de réalisation auraient tous été assassinés peu de temps après. Kubrick aurait réussi à se cacher et, par la suite aurait travaillé avec le gouvernement américain sur d’autres projets. Les témoignages ont été recueillis après son récent décès, entre autres auprès de sa femme. On peut faire quelques liens avec son dernier film "Les yeux grands fermés" qui suggère fortement l’existence d’un vaste réseau inconnu du public et qui est dirigé par des gens puissants. Nul doute que ce type d’organisations existe bel et bien et qu’il agit à travers les médias pour désinformer la masse, c’est si facile. Quels sont leurs intérets? Certains avancent que l’appétit pour le pouvoir est le seul carburant qui fait tourner tous ces rouages auxquels les plus petits participent inconsciemment et à leurs dépends. La manipulation de l’image est donc l’arme à la fois la plus subtile et la plus grossière de ces conquérants. Quelquefois ces images sont suggestives et sous forme de publicité, contiennent un message pour notre inconscient, à d’autres moments, elles sont présentées comme réelles au télé journal.

La structure de l’Univers décrite par les Védas diffère considérablement de ce qu’on retrouve dans les livres modernes d’astronomie. Toutefois, les informations disponibles dans les traités d’astronomie védiques ne contredisent pas la perception tridimensionnelle des chercheurs contemporains. Il n’en demeure pas moins que les autres dimensions sont accessibles avec un niveau de conscience élargie. La lune telle que décrite dans les Puranas par les dévas, ces êtres établis dans la vertu, donc possédant des sens et une conscience plus développés, est une référence plus fiable. Même si la lune n’est pas le but de la forme humaine, nous avons la possibilité de choisir entre l’information truquée de gens influents à l’esprit destructif et celle de personnalités vertueuses qui nous offrent la connaissance spirituelle. La connaissance de notre relation d’amour avec Krishna, Dieu la Personne Suprême est incompatible avec les plans des matérialistes. Le fait qu’elle soit reçue de l’intérieur et sans motivations matérielle justifie le fait qu’on la présente comme le plus secret des savoirs. Elle nous vient directement d’un être réalisé, sans qu’elle ne soit manipulée par des esprits intéressés à en tirer un profit. L’enseignement de Sa Divine Grâce A.C.Bhaktivedanta Swami Prabhupada est pur et sans tache. De plus, il nous donne simultanément l’écho des grandes âmes qui ont béni la terre sans être contaminées par la conscience matérielle. Avec leur aide précieuse et une attitude de service envers un maître spirituel authentique, il devient possible aux êtres conditionnés de se défaire de l’influence environnante et qui de par notre naissance, habite aussi nos aspirations. Ce service transcendantal active notre conscience et fait que nos sens traversent les couches de matière pour être en contact avec un monde tissé de connaissance, le monde de Krishna.

Ecrit par Hari Bhakti d.d.

Références:
Le Srimad Bhagavatam traduit et commenté par Sa divine Grâce A.C.Bhaktivedanta Swami Prabhupada.
Cosmographie et Astronomie Védiques de Richard L.Thompsom (Sadaputa Dasa) publié par La Pensée Védique

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare