CHAPITRE SEIZE

1. Qu’est-ce qui distingue les êtres nés de la nature divine de ceux issus de la nature démoniaque ?

Les êtres nés de la nature divine mènent une vie réglée, en harmonie avec les Écritures. Aussi accèdent-ils à la libération. Par contre, ceux issus de la nature démoniaque ne suivent aucune règle, aucun principe, agissant capricieusement en vue de quelque plaisir des sens et violant les préceptes des Écritures. Ils s’enlisent donc davantage dans la matière. (16: 5, 23-24)

2. Quelles sont les qualités divines ?

« Le Seigneur Bienheureux dit : Absence de crainte, purification de l’existence, développement du savoir spirituel, charité, maîtrise de soi, accomplissement des sacrifices, étude des Védas, austérité et simplicité, non-violence, véracité, absence de colère, renoncement, sérénité, aversion pour la critique, compassion, absence de convoitise, douceur, modestie et ferme détermination, vigueur, pardon, force morale, pureté, absence d’envie et de soif des honneurs, – telles sont, ô descendant de Bharata, les qualités spirituelles des hommes de vertu, des hommes nés de la nature divine. » (16:1-3)

3. Quelles sont les caractéristiques des êtres démoniaques ? Quel est leur sort ?

Les démoniaques sont aussi athées que matérialistes. Croyant que le monde n’a ni fondement ni raison d’être, ils sont capricieux et destructeurs. Ayant pour but ultime la satisfaction des sens, ils s’absorbent dans le matériel, l’éphémère. Enchaînés par des milliers de désirs, ils entassent des richesses par voies illicites. Vaniteux, lascifs et impudents, leur angoisse ne connaît pas de fin. Renaissant sous diverses formes de vie inférieures, « peu à peu, ils sombrent dans la condition la plus sinistre. » (16: 6-18)

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare