VERSET 14

 

sarvam etad rtam manye
yan mam vadasi keshava
na hi te bhagavan vyaktim
vidur deva na danavah

 

 

TRADUCTION

O Krsna, tout ce que tu m'as dis, je l'accepte comme la vérité la plus pure. Ni devas ni asuras ne connaissent Ton vrai visage, ô Seigneur.

 

TENEUR ET PORTEE

Arjuna confirme ici qu’il est impossible aux hommes sans foi, aux natures démoniaques, de connaître Krsna. Pas même les devas ne le peuvent, comment donc le pourraient les pseudo-érudits du monde moderne? Par la grâce du Seigneur, cependant, Arjuna a réalisé que la Vérité Absolue est Krsna, qu'il est l'Etre parfait. Suivons donc le chemin qu'a tracé Arjuna, qui est le premier maître dans la compréhension de la Bhagavad-gita. Comme on l'a vu au quatrième chapitre, la filiation spirituelle (parampara) qui devait transmettre le message de la Bhagavad-gita se rompit, et Krsna vint la rétablir; en raison de l'amitié intime comme de la grande dévotion que Lui témoignait Arjuna, Il choisit ce dernier pour en faire le chaînon manquant. C'est donc, ainsi que nous l'avons mentionné dans notre introduction à la Gîtopanisad, à travers la parampara qu'il faut saisir le sens et l'essence de la Bhagavad-gita, en suivant l'exemple d'Arjuna, qui accepte tout ce que Krsna lui enseigne. Alors, et seulement alors, saurons-nous comprendre que Krsna est Dieu, la Personne Suprême.