Imprimer

Près de 6,5 millions de personnes, en l'an 2000, c'est à dire 3,1% de la population adulte des Etats-Unis, étaient prisonniers, soit en liberté surveillée ou en liberté sur parole, d'après un rapport du département de la Justice et qui a été publié dernièrement.

Dans presque chaque grande ville, on a pensé construire une prison. Le système d'incarcération a pour but de réhabiliter le prisonnier pour ensuite le remettre parmi la société sans causer de nouveaux crimes.

Le monde matériel a aussi été construit dans l'intention de réhabiliter certains individus. Nous étions autrefois dans le monde spirituel et parce que nous avons voulu devenir indépendant, alors nous avons été envoyés dans ce monde de matière. Nous sommes dans la prison en quelque sorte du monde spirituel. Il est dit que le monde matériel est un petit nuage dans le ciel du monde spirituel.

Nous sommes ici depuis des temps immémoriaux à subir continuellement, la naissance, la maladie, la vieillesse et la mort et ce vie après vie dans un tourbillon ininterrompu. Comme dans les prisons de nos villes les prisonniers revêtent un costume, ce corps de matière est aussi le costume que nous portons en ce monde. Parfois il est français, allemand, chinois etc... et à chaque fois nous nous identifions à ce costume.

On peut se demander, si nous sommes éternels pourquoi devons-nous changer de corps continuellement? La réponse est que nous sommes prisonniers du monde matériel et que nous devons mourir et renaître sans cesse. Nous sommes prisonniers du cycle des morts et renaissances et qu'il n'est pas possible de s'en sortir par nous même. En premier lieu nous devons savoir que nous sommes des prisonniers de ce cycle sans fin des morts et renaissances pour avoir une chance de s'en libérer. Quelle est cette chance? Celle-ci vient de la rencontre d'une personne libérée et qui peut nous aider. Elle vient donc d'un pur représentant de Krishna, Dieu la Personne Suprême pour nous aider à retourner dans le monde spirituel, là où la mort n'existe pas. Parce que dans ce monde nous ne mourons pas, alors nous connaissons ce qu'est l'éternité. Où aussi, nous connaissons notre vraie identité et ce pour toujours.

Dans toute ville importante il y aussi une prison pour les récalcitrants. Cet endroit a pour but de réhabiliter ces gens qui désobéissent aux lois. Une fois rétablis on les libère de leur emprisonnement.

Ce monde matériel est aussi une prison et tant que nous ne serons pas réhabilités nous ne pourrons retourner dans notre vraie demeure, celle du monde spirituelle. Dans cette prison nous sommes condamnés à souffrir de la naissance, de la maladie, de la vieillesse et finalement de la mort pour encore reprendre naissance et ce dans un cycle sans fin. Vie après vie nous devons subir ces souffrances. Nous sommes prisonniers de ce cycle des morts et renaissances et mous ne pouvons plus en sortir. Qui veut mourir, qui veut être malade et qui veut mourir? Personne ne souhaite ces malheurs, mais tous devront y faire face. Nous ne sommes donc pas libres.

Les êtres vivant dans ce monde ou prison y sont venus dans l'intention d'y régner en maître comme Krishna. Il est le Contrôleur Suprême et nous essayons de L'imiter en venant ici, mais nous sommes condamnés à transmigrer d'un corps matériel à un autre, c'est à dire d'une forme d'emprisonnement à une autre. Nous aimerions bien lorsque nous sommes malades sortir de ce corps, mais c'est impossible. Nous devons donc subir cette misère causée par le corps.