L'euthanasie.


alt

 

Depuis quelques années, l'euthanasie revient régulièrement sur le devant de la scène. Des médecins ou des infirmières aident des patients qui ne supportent plus la vie à mettre fin à leurs souffrances et revendiquent leurs actes. Dans des hôpitaux, des morts suspectes révèlent d'étranges et horribles pratiques.

 

Au XVIIème siècle le philosophe anglais Francis Bacon présente une revendication nouvelle : il demande aux médecins de ne plus abandonner l'agonisant, mais de lui apporter son secours pour qu'il puisse "s'éteindre l'heure venue d'une manière douce et paisible". Bacon utilise le mot "euthanasie" pour qualifier cet adoucissement des derniers instants dans un sens proche donc de "soins palliatifs". C'est seulement à la fin du XIXe que le mot change de sens et en vient à désigner l'acte de mettre fin délibérément à la vie du malade.

 

D'ici à 2025 en Occident les plus de 65 ans formeront 20% de la population, or il y a une corrélation entre accroissement de la population vieillissante et faveur de l'opinion pour l'euthanasie. Tous ces éléments combinés avec le problème posé par l'augmentation des dépenses de santé peuvent générer des attitudes inquiétantes : on m'a rapporté le cas d'un chef de service qui refusait de visiter les patients de plus de 70 ans!

 

Dans la Bible, il est dit: "Tu ne tueras point". La vie est un don de Dieu, Il est décrit comme celui qui est et demeure le maître de la vie et de la mort. Krishna nous donne le vie et la reprendra un jour. Nul besoin pour nous de penser avoir un droit de vie ou de mort sur une personne. Parce que les gens ont oublié Dieu, ils se croient les maîtres du monde. La planète terre était ici avant nous, et elle le sera après notre mort. Alors nous ne sommes pas les créateurs de quoi que ce soit et nous n'avons aucun droit sur ce que ne nous appartient pas. Que dire de la vie d'une autre personne. Au moment de la naissance notre heure de départ est déjà fixée et si nous interrompons la vie d'un individu nous agissons contre la volonté de Krishna. Il serait préférable de ne pas intervenir malgré la situation. Krishna s'en occupera le temps venu.

Par: Aprakrita Dasa

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare