VERSET 45

yajnaya dharma-pataye vidhi-naipunaya
yogaya sankhya-sirase prakrtisvaraya
narayanaya haraye nama ity udaram
hasyan mrgatvam api yah samudajahara

TRADUCTION

Bien qu'ayant revêtu le corps d'un cerf, Maharaja Bharata n'avait pas oublié le Seigneur Souverain. Alors qu'il était sur le point de quitter ce corps animal, il offrit à voix haute cette prière: "Le Seigneur Suprême, Dieu, représente le sacrifice en personne, et c'est Lui qui attribue les fruits de tous les rites. Il est le protecteur des voies de la religion, la personnification de l'astanga-yoga, la source de toute connaissance, le maître de l'entière création et l'Ame Suprême qui est sise dans chaque être. Son charme et Sa beauté sont infinis. Je quitte ce corps en Lui offrant mon hommage et en espérant pouvoir toujours Le servir d'un amour pur." C'est en prononçant ces mots que Maharaja Bharata quitta son corps.

TENEUR ET PORTEE

L'ensemble des Vedas permet de comprendre ce que sont le karma, le jnana et le yoga -c'est-à-dire l'action intéressée, la connaissance spéculation et l'astanga-yoga. Quelle que soit la voie de réalisation spirituelle que nous adoptons, le but ultime reste le même: Narayana, le Seigneur Souverain, auquel les êtres distincts se trouvent éternellement liés par l'intermédiaire du service de dévotion. Comme l'enseigne le Srimad-Bhagavatam: ante narayana-smrtih -la perfection de l'existence consiste à se rappeler Narayana à l'instant de la mort. Bien que Bharata Maharaja ait dû revêtir un corps de cerf, il put se rappeler Narayana à l'heure de sa mort, et de ce fait il reprit naissance comme un bhakta accompli dans une famille de brahmanas. Ceci confirme la Bhagavad-gita (VI.41): sucinam srimatam gehe yoga-bhrasto bhijayate -"Celui qui s'écarte de la voie de la réalisation spirituelle renaît dans une famille de brahmanas ou de riches aristocrates." Bien que Maharaja Bharata ait vu le jour dans une famille royale, il en vint à négliger ses devoirs et dut renaître sous la forme d'un cerf; mais parce que cette fois-ci il fit preuve d'une très grande prudence, il obtint de renaître dans une famille de brahmanas en tant que Jada Bharata. Au cours de cette vie-là, il demeura parfaitement conscient de Krsna et prêcha directement le message de la conscience de Krsna, en commençant par instruire Maharaja Rahugana. A cet égard, le mot yogaya présente un intérêt particulier, car le but de l'astanga-yoga, tel que défini par Madhvacarya, consiste à se relier à Dieu, la Personne Suprême, et non pas à faire étalage de quelque pouvoir matériel, si extraordinaire soit-il.

À continuer la semaine prochaine.
Tiré du Srimad-Bhagavatam. (Chant 5.14)

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare