Srila Prabhupada: L'lnde souffre aujourd'hui d'une pénurie d'eau, mais que font les hommes de science pour y remédier? L'eau ne manque pourtant pas sur cette planète. Pourquoi n'essaient-ils pas d'irriguer les terres qui en ont grandement besoin au lieu d'aller sur la Lune pour voir s'ils peuvent rendre fertile une planète recouverte de poussière? Pourquoi ne se préoccupent-ils pas de la Terre? Avec l'eau des océans, ils pourraient irriguer le Sahara, le désert d'Arabie ou celui du Rajasthan. Mais dans leur orgueil, ils disent toujours qu'ils le feront plus tard, que le projet est à l'étude. La Bhagavad-gita enseigne qu'à satisfaire des désirs inutiles, l'homme perd son intelligence (kamais tais tair hrta-jnanah).

Leur projet lunaire, par exemple; de l'enfantillage pur et simple pour lequel ils gaspillent l'argent qui fait cruellement défaut ailleurs.

Karandhara: Après avoir dépensé tant d'argent pour aller sur la Lune et ramener quelques pierres, les responsables de cette entreprise ont décidé d'interrompre leur programme parce qu'il n'en valait pas la peine.

Srila Prabhupada: Le gouvernement détrousse les gens avec des impôts et gaspille ainsi stupidement l'argent que les contribuables ont gagné avec peine. C'est indigne.

Dr. Singh: Ils pensent qu'il y a de la vie sur Mars.

Srila Prabhupada: C'est un fait, il y a de la vie sur Mars, mais à quoi tout cela nous servira-t-il d'y aller? Il y a aussi de la vie ici, sur Terre, et les gens ne cessent de se battre.

Dr. Singh: Les gens sont curieux de voir ce qu'il se passe sur d'autres planètes.

Srila Prabhupada: Autrement dit, ils sont prêts à dépenser d'énormes sommes d'argent pour satisfaire leur curiosité puérile. Et lorsqu'on leur demande de venir en aide aux pays qui sont dans la misère, ils répondent: "Non, pas d'argent."

Tiré du livre : La vie vient de la vie.

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare