CHAPITRE 5 VERSET 26

kama-krodha-vimuktanam
yatinam yata-cetasam
abhito brahma-nirvanam
vartate viditatmanam

 

 

TRADUCTION

Car elle est bien proche, la libération suprême, pour qui, libre de la colère et de tout désir matériel, a réalisé son identité spirituelle et, maître de lui, s'efforce toujours d'atteindre la perfection.

 

TENEUR ET PORTEE

De tous les sages qui s'efforcent avec constance d'atteindre la libération, le bhakta est le plus élevé. Ce que confirme le Srimad-Bhagavatam:

"Essayez seulement d'adorer Vasudeva, le Seigneur Suprême, en Le servant avec amour et dévotion. Les plus grands sages ne parviennent pas à maîtriser leurs sens avec autant de force que ceux qui connaissent la joie ultime de servir les pieds pareils au lotus du Seigneur, déracinant ainsi le désir ancré en eux, comme en chaque être, de jouir des fruits de leurs actes."

Le désir de jouir du fruit de ses actes est si profondément enraciné en l'âme conditionnée que même les grands sages, en dépit d'efforts considérables, ont du mal à le dominer. Mais le dévot du Seigneur, qui sert constamment Krsna avec amour et dévotion, parce qu'il connaît parfaitement son identité spirituelle, toujours demeure en Samadhi et obtient bientôt la libération suprême. Un passage des Ecritures illustre bien ce procédé:

"Le poisson en les regardant, la tortue en méditant sur eux et l'oiseau en les touchant, c'est ainsi que ces trois animaux élèvent leurs petits. C'est également ce que Je fais, Ô Padmaja."

Le poisson élève ses petits simplement en les regardant, et la tortue, simplement en méditant sur eux. Elle pond ses œufs dans le sable et retourne dans l'océan, d'où elle médite sur sa progéniture. De même, le bhakta possède le pouvoir, bien que fort éloigné du royaume du Seigneur, d'atteindre ce royaume, par la seule méditation constante sur Krsna, par l'action dans la conscience de Krsna. Parce que toujours absorbé dans l'Absolu, il n'est plus affecté par les souffrances matérielles. Il connaît ce qu'on appelle le brahma-nirvana.