CHAPITRE 6 VERSET 32

 

atmaupamyena sarvatra
samam pasyati yo ’rjuna
sukham va yadi va duhkham
sa yogi paramo matah

 

 

 

TRADUCTION

Le parfait yogi, ô Arjuna, voit, à travers sa propre expérience, l'égalité de tous les êtres, heureux ou malheureux.

 

TENEUR ET PORTEE

L'être qui a conscience de Krsna, tel est le parfait yogi. Parce qu'il les a lui-même ressenties, il comprend les joies et les peines de chacun. Il sait que la douleur naît de l'oubli du lien qui unit l'être à Krsna, et le bonheur, de la connaissance du Seigneur; il sait que le Seigneur est seul maître du fruit des actes de l'homme, le seul possesseur des pays et des planètes. Il sait que l'être conditionné par les trois gunas doit, pour avoir oublié le lien qui l'unit à Krsna, subir les souffrances matérielles de trois sources. Le bhakta, parce qu'il détient le plus grand bonheur, s'efforce de faire partager à tous la conscience de Krsna, de faire comprendre combien il est important de devenir conscient de Krsna. Veillant ainsi au bonheur de chacun, le yogi accompli se montre l'ami le plus sincère, le plus grand bienfaiteur des hommes et le serviteur le plus cher du Seigneur. Le bhakta est le plus parfait des yogis, car il ne recherche pas la perfection pour lui seul, mais aussi pour tous les êtres. Jamais il ne jalouse autrui. Ces traits du pur dévot du Seigneur le rendent plus parfait que le méditatif solitaire, uniquement soucieux de sa propre élévation.