CHAPITRE 5 VERSET 21

 

bahya-sparsesv asaktatma
vindaty atmani yat sukham
sa brahma-yoga-yuktatma
sukham akshayam asnute

 

TRADUCTION

L'être libéré n'est pas soumis à l'attrait des plaisirs matériels du monde extérieur, car il connaît l'extase intérieure. Se vouant à l'Etre Suprême, il goûte une félicité sans bornes.

 

TENEUR ET PORTEE

Sri Yamunacarya, grand bhakta, disait:

"Depuis que j'ai adopté le pur service d'amour de Krsna, j'éprouve en lui une joie toujours nouvelle, et chaque fois qu'une pensée charnelle entre dans mon esprit, je crache dessus et mes lèvres grimacent de dégoût."

Pris par le brahma-yoga, la conscience de Krsna, le bhakta s'absorbe si pleinement dans le service d'amour du Seigneur qu'il perd aussitôt tout attrait pour les plaisirs de ce monde, dont le plus haut classé, le plaisir de la chair. Le désir de jouissance sexuelle mène le monde, et nul matérialiste n'est capable d'agir sans être motivé par lui. Cependant, nous voyons le bhakta qui évite la jouissance charnelle, agir avec plus d'ardeur que le matérialiste. Voilà le premier indice de la réalisation, spirituelle, qui, par nature, va à l'opposé des plaisirs de la chair. En âme libérée, donc, le bhakta n'éprouve aucun attrait pour les plaisirs des sens, quels qu'ils soient.