Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Vous voyez sur cette image des corps qui se transforment. Néanmoins, la personne la plus importante dans ce dessin est la personne que vous ne pouvez voir. Cette personne, c'est l'étincelle vivante de conscience présente dans le corps. En d'autres mots, cette personne, c'est vous.

Qui que vous soyez, votre corps change. Il y eut un temps où vous aviez le corps d'un enfant. Maintenant vous avez le corps d'une personne jeune ou àgée. Le changement est graduel, mais pourtant continu. A chaque instant dans votre corps, des millions de réactions chimiques prennent place, des millions de cellules se forment, meurent, se remplaçant les unes les autres. Tout comme vous ne pouvez marcher deux fois dans la même rivière, car elle change à chaque instant, jamais vous ne pouvez garder le même corps.

Votre mental change aussi, d'instant en instant. Et votre intelligence elle aussi change.

Nous avons parlé jusqu'à présent de votre corps, de votre mental et de votre intelligence. Et vous?

Votre corps et votre mental changent à chaque instant. Tous les sept ans, disent les hommes de science, chaque cellule de votre corps a été remplacée, y compris les cellules de votre cerveau. Pourtant, quelque chose ne change pas.

Ce quelque chose, c'est la conscience à l'intérieur du corps. Si vous y réfléchissez bien, vous serez sûrement d'accord qu'il y a une différence entre vous et vos expériences, vous et votre entourage, vous et vos mains, vos pieds, votre poitrine, votre tête, même vous et vos pensées présentes (quoi que vous pensiez il y a un instant, cette pensée a déjà disparu, et aussi maintenant, celle qui l'a suivie -mais vous êtes toujours, je l'espère, en train de lire-.

Bien que votre corps et votre mental changent, la conscience est permanente. Bien sûr, ce que perçoit la conscience change, mais la conscience elle-même demeure. Dans le corps du plus petit enfant, la conscience est présente. L'enfant grandit, il abandonne son corps d'enfant pour celui d'un jeune homme, puis celui d'un vieil homme, tout comme on enlève des habits pour en revêtir d'autres. La personne qui change ses vêtements reste la même et l'individu conscient qui passe d'un corps à un autre reste intérieurement la même personne, le même observateur conscient.

Et que penser de la mort? Quand le corps trépasse, il est vidé de la conscience. Mais cette conscience individuelle a- t-elle cessé d'exister pour autant? Après tout, à travers une vie entière de succession de corps, cette conscience a toujours existé. Maintenant qu'elle est partie, où est-elle?

Et d'où vient-elle? Est-il possible qu'au moment de la mort, cet individu conscient continue d'exister? S'il en est ainsi, quelle est sa destination? Se peut-il que cette étincelle individuelle, passe dans un autre corps, pour prendre naissance encore et encore, répétant ainsi le même cycle? Et si cela est, ce cycle a-t-il une fin?

Voilà certaines des questions que pose, examine et résout la philosophie de la conscience de Krishna.

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare