Imprimer

Voici le résumé d'une lecture donnée par Srila Prabhupada le 11 juin 1969 à New-Vrindavan. (Śrīmad-Bhāgavatam 1.5.12-13)

Donc, cette propagande de la presse, cette propagande littéraire, est nécessaire parce que ce n'est pas des sentiments. La conscience de Kṛṣṇa n'est pas un sentiment. Ce n'est pas que certaines personnes sentimentales se sont rassemblées ici et dansent et chantent. Non. Il y a une connaissance. Il y a un fond philosophique. Il y a une compréhension théologique. Ce n'est ni aveugle ni sentimental. Par conséquent, Nārada avise Vyāsadeva que "vous êtes non seulement chanceux, mais vous êtes amogha-dṛk. Votre vision est parfaite parce que vous êtes libéré." Amogha. Notre vision - nous ne sommes pas parfaits. Par conséquent, vous trouverez dans la version védique, anuśṛṇuyet, anuvarṇayet. Anu. Anu signifie suivre. Suivant. Nous devons suivre les ācāryas.

Tout comme Vyāsadeva. Amogha-dṛk: sa vision est sans aucun obstacle. Il existe quatre types d'obstacles pour l'âme conditionnée. Quels sont ces obstacles? Nous devons commettre des erreurs. Tout homme commettra une erreur parce qu'il est conditionné, il sera illusionné, et il essaiera de tricher, et ses sens sont imparfaits. Ce sont les quatre imperfections de l'âme conditionnée. Partout, prenez n'importe quel grand homme, n'importe quel grand homme, il a ces quatre imperfections. Par conséquent, sans le contact d'une personne libérée, vous ne pouvez pas acquérir les vraies connaissances. Par conséquent, vous trouverez même les soi-disant scientifiques, astrologues et astronomes, ou ... Ils étudient cette nature, "Peut-être", "Peut-être", parce qu'ils n'ont pas de vision claire. Et un autre scientifique arrive. Il change tout. Mais vous trouverez ce dont vous avez besoin dans la littérature védique, tout est clair.

Note par Aprakrita Dasa: "La conscience de Krishna n'est pas une connaissance basée sur des sentiments, c'est une science et elle demande à être étudiée."