Etre pleinement absorbé en Krsna, et affranchi de toute souillure, de tout désir matériel, sont une seule et même chose. Tout comme un riche délaisse les objets de pacotille, le dévot de Krsna, sûr d'atteindre le royaume du Seigneur, où l'existence est éternelle, toute de connaissance et de félicité, n'éprouve naturellement aucun désir pour les objets de plaisir matériel, objets, insignifiants, simples jouets, simples ombres de la réalité, sans valeur durable. Ainsi reconnaît-on celui qui s'est enrichi spirituellement. Puis, en temps voulu, quand le bhakta, purifié, se trouve prêt, survient ce que l'on nomme communément la mort, mais qui n'est en définitive qu'un changement subit de corps.

Pour le pur bhakta, ce changement se compare à l'éclair, qui s'accompagne simultanément d'une vive lumière: par la volonté suprême, il développe un corps spirituel à l'instant même où il quitte le corps matériel. Notons cependant que même avant la mort, le pur bhakta est affranchi de toute attache matérielle, qu'il possède, en raison de son contact permanent avec le Seigneur, un corps entièrement spiritualisé, de même qu'un fer devient rouge et brûlant au contact du feu.

(Srimad-Bhagavatam 1.6.28 - Teneur et portée)

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare