Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

 

 

Laissez moi vous présenter pour débuter ce verset de la Bhagavad-gita (2.18) rempli de connaissance. Il serait possible d'écrire beaucoup de choses à propos de ce verset,  mais laissez moi porter l'attention sur la dernière partie, en souligné.

''L'âme est indestructible, éternelle et sans mesure; seuls les corps matériels qu'elle emprunte sont sujets à la destruction.'' C'est  vraiment un verset très intéressant. Il est dit que l'âme est éternelle et qu'elle emprunte des corps voués à la destruction. Nous avons au cours de notre vie parfumé,  savonné, décoré, embelli notre corps de beaux vêtements alors qu'il est sujet à la destruction en oubliant notre vrai moi qui est l'âme.

Ce corps que nous placerons dans la terre ou dans le feu n'a pas plus de valeur qu'un vulgaire morceau de fer ou de cuivre dont personne ne porte attention. En fait, il a moins de valeur que ce morceau de métal, car nous nous dépêchons à nous en débarrasser lorsque la mort survient, parce que bientôt une très mauvaise odeur s'en dégagera et en même temps nous verrons de petits vers le dévorer. Cela n'est pas du tout très appétissant, mais c'est la réalité.

Ce beau corps de femme ou d'homme qui a attiré les regards ne vaut plus rien et comme le dit le verset cité un peu plus haut, il est voué à la destruction. Plus personne n'en veut. Il est répugnant, il a perdu tout attrait et il est urgent de s'en débarrasser. Que nous ayons eu la plus belle voiture, des milliards de dollars, la plus belle maison et toutes autres possessions cela n'y change rien, ce corps sera détruit prochainement devenant de la poussière ou des cendres. Il n'en restera absolument rien tout bientôt. Il est voué à une totale destruction.

Cela est très réaliste n'est ce pas? Qui peut dire le contraire? Voyons aussi une autre réalité. Nous avons tous la sensation que ce corps est important au cours de notre vie et en fait il l'est vraiment, car il peut nous amener vers un monde où tout est réel. Le corps humain se pose des questions que les animaux ne s'en posent pas. Ces derniers ne pensent qu'à manger, dormir, s'accoupler et se défendre, mais la forme humaine se demande d'où elle vient où elle va, quel est le but de la vie.

Dans la première partie du verset, il est dit que l'âme est indestructible et éternelle. Alors si elle est ainsi pourquoi porter notre attention sur le corps qui sera détruit au moment de la mort? Pourquoi ne pas porter notre attention sur l'âme qui elle, ne meurt pas?  Parce que l'âme distincte est éternellement infinitésimale, elle est encline à tomber sous le voile de l'illusion (Maya), et c'est ainsi qu'elle s'éloigne du Seigneur, comme l'étincelle, qui, bien que de même nature que le feu, s'éteint dès qu'elle en jaillit. Là est notre vrai problème. Parce que nous sommes illusionnés nous portons toute notre attention sur le corps sujet à la destruction au moment de la mort. Nous oublions notre vrai moi qui est l'âme. Celle-ci ne meurt pas avec le corps.

Le corps est sans vie et ce qui lui donne un semblant de vie est l'âme qui l'habite. Une fois que l'âme quitte le corps ce dernier ne bouge plus, il n'est plus animé par l'âme. Alors toute personne intelligente portera son attention sur ce qui est éternelle et du même coup réel. Pour qu'une chose soit réelle, elle doit être éternelle, ce qui ne dure pas est illusoire.

Certains groupes religieux diront que nous sommes éternels croyant qu'au moment de la mort nous irons rejoindre nos anciennes relations avec le même corps. Non cela n'est pas du tout vrai, car ce corps a été enterré ou brûlé. Il n'existe plus. Le mouvement pour la conscience de Krishna est une science et n'a rien de sentimental. Comme toute science elle demande à être étudiée. C'est pourquoi Srila Prabhupada nous a laissé tant de livres. Il faut juste les étudier. Si vous voulez comprendre les mathématiques vous irez les étudier dans des livres d'un maître en la matière que celui-ci soit encore vivant ou non. ll en est de même pour le maître spirituel, que celui-ci soit vivant ou non, si vous étudiez les livres qu'il a laissés alors il devient votre maître en la matière qui est la spiritualité.

Srila Prabhupada est le seul qui a laissé tant de livres, alors il est le maître spirituel de tous. Il n'a pas besoin d'être physiquement présent. Personnellement, j'ai vu Srila Prabhupada que deux fois et je ne lui ai jamais parlé et il est mon maître spirituel depuis le premier jour où j'ai commencé à lire un de ses livres.

Aprakrita Dasa.

 

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare