Bien que l'on attribue généralement à l'inde, la philosophie et la culture propres à la civilisation védique n'ont jamais été réservées à une nation, une race ou une époque particulière. Mais il s'est produit qu'au fil des siècles, ses principes ont été mal compris et même trahis, si bien que la culture védique s'est trouvée peu à peu envahie par le sectarisme et la veine spéculation. Aujourd'hui encore, des centaines d'écrivains, de philosophes et de chercheurs tentent de percer le mystère de cet héritage ancien et d'en ramener les trésors au grand jour. Or, en dépit de l'épais brouillard de spéculation qui l'enveloppe depuis plusieurs milliers d'années, en dépit de nombreuses tentatives d'adaptation, la connaisse originelle de cette civilisation s'est conservée intacte dans une lignée de maîtres spirituels authentiques qui l'ont transmise jusqu'à notre époque.

Aujourd'hui A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada, qui représente cette filiation spirituelle, redonne à la culture védique son vrai jour dans toutes les parties du monde, à travers son mouvement pour la Conscience de Krishna. Comme preuve de la valeur et de l'authenticité de ce mouvement, il a traduit à partir de textes sanskrits originaux plus de 60 Écrits majeurs et il en a explicité la teneur pour la société actuelle.

Seule l'étroitesse d'esprit de certains les pousse à taxer de sectarisme et de dogmatisme la culture védique originelle cas ses enseignements sont en fait destinés à conduire l'homme au-delà d'un matérialisme fragile aux réalisations éphémères, pour les élever jusqu'à l'immortalité, la liberté suprême.

Tiré du livre: "Manifeste pour un monde meilleur."

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare